Le jour où Conan Doyle devint lui-même détective conseil pour un meurtre

Nicolas Gary - 18.07.2018

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Conan Doyle justice - Sherlock Holmes enquête - procès meurtre enquête


Voilà bien un livre qui va survolter : Conan Doyle appelé à la barre. Ou comment le romancier le plus célèbre du monde policier s’est retrouvé à trois reprises sollicité comme véritable enquêteur, pour un cas de meurtre. Le créateur du détective-conseil, Sherlock Holmes, fit bien plus que résoudre une énigme ce jour-là...


Sir Arthur Conan Doyle
Occult World, CC BY SA 2.0
 

 

Margalit Fox, chroniqueuse pour le New York Times, s’est lancée dans une enquête archéologique : juste avant Noël, en 1908, Marion Gilchrist fut retrouvée à son domicile de Glasgow, manifestement matraquée à mort. La police, assez vite, faisait peser de lourds soupçons sur un certain Oscar Slater, expatrié juif allemand, et joueur invétéré. 

 

Il sera reconnu coupable sur la base d’une preuve qui aujourd’hui ferait frémir : il avait mis en gage, contre un peu d’argent, une broche ayant appartenu à Marion Gilchrist. Ses avocats, démunis, en vinrent alors à solliciter Conan Doyle, qui se substituera à son personnage. 

 

Les faits ? Simple : aucun objet de valeur n’avait été dérobé, seule manquait une broche en diamant. 

 

Puisant dans sa formation médicale le rationalisme et la méthodologie nécessaires – marque de fabrique par ailleurs de Sherlock Holmes –, Doyle se retrouve à remonter la piste de Slater. Et méthodiquement, va finir par démontrer que le maigre faisceau de preuves est bien loin de suffire pour accuser l’intéressé de quoi que ce soit. 

 

D’abord, parce que ladite broche avait été mise en vente bien avant la terrible mort de l’intéressée. Et, que plus accessoirement, encore, elle appartenait véritablement à Oscar Slater. Diable... Mais pour l’auteure, c’est aussi l’occasion de mettre en exergue les préjugés sociaux et l’antisémitisme ambiants, qui auront influencé la décision de le condamner.

 

Le New York Times en livre une lecture complète et passionnante, reprenant point à point les multiples événements de ce procès. 

 

Au cours de ce dernier fut en effet brossé un tableau immonde de l’accusé : un juif immigré, tout juste capable de parler anglais, sans emploi stable connu – on dira même qu’il tirait ses revenus du proxénétisme. Difficile de considérer qu’un meurtre puisse arrêter un pareil bonhomme. 

 

Conan Doyle dut alors affronter une machine juridique écrasante, convaincue par avance, avec à charge de faire changer le regard : non pas un escroc professionnel que l’on présentait, mais un joueur, un migrant et un juif, oui. Sans plus. 

 

D’autant plus que Slater ne faisait finalement que se trouver là, presque par hasard : il partait pour la Californie. D’ailleurs, il avait fui presque immédiatement après le meurtre – preuve de sa culpabilité s’il en fallait, pour la police. 

 

Il aura fallu quatre années après les faits pour que la police dévoile qu’un homme avait dévalé les escaliers de l’immeuble, et avait disparu de manière soudaine – tout comme le témoignage qui en fit état. Il fut pourtant identifié par la suite comme un proche de la famille de Gilchrist, et personnalité influente... donc possiblement protégée.

 

En 1912, fut publié The Case of Oscar Slater, un document qui énumérait les multiples faiblesses de l’accusation, les hypothèses erronées de la police, l’éviction de preuves cruciales et les mauvaises interprétations des activités de Slater. La police, indique Conan Doyle, aura « persévéré dans l’espoir que de vagues indications, sur un étranger à l’allure étrange, puissent justifier leurs actions initiales ». 

 

Étonnante histoire.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.