Le Michigan brade 400.000 livres rares en Impression à la Demande

Clément Solym - 22.07.2009

Patrimoine et éducation - A l'international - impression - demande - Michigan


Un pas de plus pour Amazon dans le domaine de l'Impression à la Demande, avec cet accord qui rapproche le cybermarchand de l'université du Michigan. En effet, par le biais du service d'IàD, Amazon va mettre en vente 400.000 ouvrages numérisés, lesquels pourront être transformés en version papier, par la magie de son service BookSurge.

Or, ironie du sort, certains de ces livres, pour ne pas dire sûrement beaucoup, ont été numérisés par Google himself. Pratique donc, puisque l'université n'a pas eu à verser un cent pour ce passage au  numérique. En outre, plus de 200 langues comptent dans ce catalogue, avec l'acholi (langue nilotique surtout parlée en Ouganda...) et le zoulou, et l'on trouvera un ouvrage de 1898 sur les soins infirmiers, rédigé par Florence Nightingale.

Les tarifs de vente seront un brin élevés, et pour cause, ce sont des ouvrages rares, aussi les trouvera-t-on entre 10 $ et 45 $. Tout de même, oui... Les livres seront vendus via la plateforme d'Amazon, mais on ne peut que se demander si l'université n'abuse pas franchement en proposant des prix qui montent aussi haut. Pour un service de numérisation qu'elle n'a pas eu à payer, voilà qu'elle en profite pour taxer chèrement le consommateur désireux de s'offrir une copie de ces livres.

D'autant que les ouvrages sous tous tombés dans le domaine public et l'établissement ne joue donc plus que sur leur rareté.

Les impressions se feront sur couverture souple, encore un détail contrariant pour le prix payé, et l'université précise que d'autres livres seront proposés dans un futur non déterminé, avec des titres ieux d'un siècle et plus encore.