Le Musée de l'érotisme vend des « livres de l'oreiller » et des illustrations

Antoine Oury - 03.11.2016

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Musée de l'érotisme Paris - livres de l'oreiller érotisme - livres érotiques vente


Une nouvelle qui fait débander : le Musée de l'érotisme de Paris, ouvert il y a 20 ans par Jo Khalifa et Alain Plumey à Pigalle, va fermer ses portes dans quelques jours. Le dimanche 6 novembre prochain, les collectionneurs se réjouiront malgré tout : une grande vente aux enchères des œuvres du musée sera organisée, qui proposera notamment quelques ouvrages et illustrations rares.

 

Musée de l'érotisme

(Mark Turner, CC BY-NC-SA 2.0)

 

 

La création de ce musée, en 1997, visait à faire découvrir à quel point l'érotisme avait pu influencer les artistes, à toutes les époques et dans tous les pays : « C’est dans le même esprit qu’ils [les créateurs du musée, NdR] ont décidé d’organiser cette vente, permettant à tous les amateurs d’acquérir une œuvre érotique faisant ainsi perdurer ailleurs le soin qu’ils ont mis à valoriser l’érotisme sous toutes ses formes. Près de 650 lots seront mis sous le feu des enchères sur des estimations allant de 30 à 10 000 € », peut-on lire sur le site de l'institution.

 

Évidemment, la littérature, l'édition et le dessin sont de la partie : signalons par exemple quelques exemplaires de l'ouvrage Maisons closes, de Robert Miquel, dit Romi, et Alphonse Boudard, issus de la collection personnelle du premier. Des manuscrits des recherches effectuées pour cet ouvrage seront également en vente.

 

Outre les ouvrages érotiques, comme ces six volumes de récits coquins imprimés artisanalement dans les années 1970, on trouvera des curiosités comme cette commande manuscrite de bas, datée du 21 janvier 1840, signée Sand et estimée entre 50 et 60 €.

 

Du côté de l'illustration, il y aura bien sûr de nombreuses œuvres du regretté Wolinski, auquel le Musée avait rendu un vibrant hommage : « N'oubliez jamais que les femmes méprisent ceux qui les respectent trop », par exemple, aquarelle estimée entre 1200 et 1500 €, et une série de 4 dessins consacrés au Musée de l'érotisme.

 

Les amateurs trouveront aussi dans le catalogue de la vente des œuvres d'Alex Varenne, Nebojsa Bezanic, Reiser, Yoshifumi Hayashi, Georges Pichard, Albert Dubout ou encore Xiao Qing Ding. La vente propose également des dizaines de dessins en provenance d'Inde, d'Indonésie, du Japon et de Chine.

 

La vente est organisée par la maison de vente Cornette de Saint Cyr, au Musée de l'Érotisme, ce dimanche 6 novembre. Plus d'informations dans le catalogue ci-dessous.

 

 

  Vente aux enchères au Musée de l'érotisme by ActuaLitté on Scribd