Le Mystère de la Vengeance rejoint la British Library

Cécile Mazin - 10.03.2014

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Philippe Le Bon - Bourgogne - Mystère de la Vengeance


La British Library s'est fait un petit cadeau, la semaine passée, en achetant un manuscrit ancien, du XVe siècle, présenté comme une oeuvre essentielle pour la nation britannique. C'est grâce à la générosité de donateurs et le soutien du Conseil des Arts d'Angleterre que l'acquisition a pu se faire. Plusieurs partenaires internationaux se sont également associés à cette entreprise.

 

 

 

 

Diffusé en 1465, par Philippe III, dit le Bon, duc de Bourgogne, ce manuscrit entièrement en vers est une pièce magique. Collectionneur fervent et mécène louable, Philippe Le Bon a pu savourer de cette manière le Mystère de la vengeance, écrit par Eustache Marcadé. Écrite en français - eh oui - la pièce se rapporte aux mystères, ces formes de théâtre dont les représentations mobilisaient l'ensemble d'une ville. 

 

Le duc a pu assister à l'une des représentations, et demander par la suite que soit réalisé ce livre, qui contient une vingtaine de splendides illustrations et de miniatures, réalisées par Loyset Liedet. 

 

Depuis les premiers temps, l'ouvrage est passé dans de prestigieuses mains. Le Dr Scot McKendrick, directeur de l'histoire classique à la British Library explique combien le manuscrit est d'une importance capitale. Et à quel point l'établissement est heureux d'accueillir cette oeuvre. Elle enrichira l'actuelle collection de manuscrits enluminés de l'époque et dont certains ont pu appartenir à Philippe le Bon.

 

Le Mystère de la vengeance est l'un des manuscrits médiévaux parmi les mieux conservés, et revêt une importance particulière pour les études théâtrales du XVe siècle. Philippe Le Bon, durant son enfance, découvrit le français au travers des livres, mais se montra peu doué pour l'allemand et le latin.