Le "Noynoying", dernière tendance contestataire

Clément Solym - 23.03.2012

Patrimoine et éducation - A l'international - noynoying - contestation - photo


Pour ceux qui ne maîtrisent pas encore tout à fait le dialecte wolof, le terme Noy signifie mou, et Noynoy l'état de ramolissement ou d'inaction d'une chose ou d'une personne. C'est aussi le nom d'une nouvelle forme artistique de contestation... qui n'aurait pas sa place dans une certaine encyclopédie participative de renom.

 

C'est aux Philippines que ça se passe. Afin de dénoncer le comportement du président Benino Aquino III (justement surnommé Noynoy par ses compatriotes), taxé de passivité face aux problèmes que rencontre son pays. Pour prouver sa bonne foi, le cabinet du président aurait par ailleurs diffusé des images du principal intéressé, travaillant d'arrache-pied à signer des papiers, consultant sa boîte-mail, et assistant à des meetings... L'image d'un homme très occupé, en somme.

 

Les Philippins montrent aussi leur talent par le biais du noynoying. Le principe est simple : prendre une posture alanguie, endormie, en train de ne rien faire alors que l'on a quelque chose à faire, et photographier le tout. Puis faire circuler les clichés sur les réseaux sociaux, un peu à la manière du planking (être photographié dans une posture raide comme une planche dans les endroits les plus originaux).

 

 

Telle la loutre décomplexée, vous souhaitez protester sans vous fatiguer ?

Le Noynoying est fait pour vous.

 

Wikipedia bannit le noynoying

 

Et de la mêma manière que Benino Aquino III estime que cette pratique est le fruit de l'imagination d'un peuple qui refuse de voir ce que son gouvernement accomplit, l'encyclopédie en ligne Wikipedia  a décidé de boycotter le terme noynoying, estimant qu'il ne s'agit en rien que d'un effet de mode, un mouvement propre à un pays connaissant une situation particulière. Fruit des contingences, l'article ne saurait rester dans l'encyclopédie participative.

 

Il se pourrait que le noynoying trouve en revanche sa place au sein de WikiPilipinas, encyclopédie locale, mais après avoir vérifié que l'article ne contiendrait aucun élément de propagande.

 

Le planking est, quant à lui, référencé sur Wikipedia. Mais il n'est pas de tout repos.