Le numérique, c'est l'ouverture sur le monde, P. Devedjian

Clément Solym - 30.11.2009

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - numérique - ouverture - monde


Pour fêter le week-end qui vient de s'achever, le ministre de la Culture, Luc Chatel s'est aujourd'hui déplacé dans le Val d'Oise, dans la commune de Valmondois, pour y faire quelques courses, le temps d'une dépense de 17 millions €. Comme aucun supermarché dans les environs ne pouvait fournir suffisamment de denrées pour une telle somme, c'est à destination du Plan numérique pour l'école que le ministre a décidé de diriger ce « redéploiement de crédit ».

Patrick Devedjian, qui pilote le ministre de la Relance était à ses côtés pour pousser le caddie, et surtout quand Luc a annoncé que cet argent devait « répondre à tous les projets en attente au-delà des 5.000 prévus initialement ».

En fait, si l'on rallonge l'enveloppe prévue c'est que 5000 établissements devaient profiter des 50 millions € prévus pour l'équipement des établissements ruraux en matière de numérique. Sauf qu'entre-temps, 8000 projets ont été recensés. « Compte tenu de cette affluence de demandes, nous avons obtenu du premier ministre un redéploiement de crédit pour y faire face », précisa alors le ministre.

En tout, 6700 écoles situées dans des communes de moins de 2000 habitants disposeront de la dotation, qui sera consacrée tout à la fois à un équipement des établissements, l'alimentation en contenu et enfin, la formation des enseignants. Chose de Devedjian a salué des deux mains (qui ne poussaient plus le caddie des courses, donc), en rappelant que de telles communes ne disposent que rarement de tels budgets pour s'équiper.

« Le numérique, c'est l'ouverture sur le monde », a conclu le ministre.