Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le papier a de l'avenir : trois lettres du IVe siècle découvertes au Tadjikistan

Cécile Mazin - 05.01.2017

Patrimoine et éducation - A l'international - papier lettre archéologie - Samarkand fabrication papier - Tadjikistan courriers papier


Grande découverte archéologique autant que philologique réalisée au Tadjikistan : des chercheurs ont mis la maison sur le premier texte rédigé sur papier en langue arabe. Trois lettres ont été retrouvées sur le site historique de Sanjar Shah, au nord du pays. 

 

Tadjikistan lettres fouilles papier

 

 

La zone de recherche archéologique a permis de révéler des documents datés du IVe siècle apr. J.-C.. À cette époque, les rois sassanides étaient alors à leur apogée, régnant sur le grand Iran – Arabie et Asie Centrale. Un âge d’or dans la région, qui a par ailleurs connu son plus important développement tant sur le plan artistique que social. La dynastie des Sassanides a régné de 224 jusqu’à l’invasion musulmane de 651.

 

Manifestement rédigé sur du papier chinois produit à Samarkand, il s’agit de trois courriers, ou missives même, adressée au souverain local de la région. Le texte n’a pas posé de problèmes spécifiques de traduction, ni dévoilé de grands secrets.

 

L’importance de cette trouvaille réside avant tout dans le support de l’écriture, alors que le papier avait été inventé quelques siècles plus tôt en Chine. La ville de Samarkand, connue pour sa forteresse et ses assassins grands consommateurs de cannabis, se mit à produire cette nouvelle denrée, et à la commercialiser à destination de l’Occident.

 

 

 

Les fragments retrouvés ont été réalisés à partir de fibres de mûrier, et la technologie employée dans la conception des pages découle manifestement du savoir-faire chinois, notent les scientifiques (document en fin d’article). Les plus anciens manuscrits chinois, pour leur part, se composent d’un mélange de ramies (plante de la famille des orties) et de fibres de chanvre et de lin.

 

Les missives, fragmentaires et parcellaires, contiennent peu d’informations historiques, mais représentent une nouvelle source de documentation pour la comprehénsion de l’histoire de Sogdanie. « Malheureusement, il est impossible de relier les noms mentionnés dans la lettre avec des personnages réels, ayant vécu à cette époque. Les lettres peuvent avoir servi de communication officielle entre deux fonctionnaires », estiment les chercheurs, Michael Shenkar et Sharof Kurbanov de l’Hebrew University of Jerusalem.

 

Le territoire de la vallée de Ferghana, où ont été retrouvés les lettres est par ailleurs riche en histoire : au cours des siècles, elle a combiné les influences de dynasties chinoises, vécu les conquêtes d’Alexandre le Grand, et se trouvait, bien entendu, sur la fameuse Route de la soie.

 

The Earliest Arabic Documents Written On by ActuaLitté on Scribd