"Le plaisir du texte", expression ambiguë, sinon incertaine

Florent D. - 06.11.2013

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Roland Barthes - plaisir du texte - lectures


« L'expression de plaisir et surtout de plaisir du texte est disons ambiguë, sinon incertaine, à bien des égards », expliquait Roland Barthes, en 1973. C'est pourtant avec cette expression qu'il publiera cette même année un ouvrage, aujourd'hui encore disponible (heureusement). 

 

Après tout, si l'on approchait méthodologiquement le texte, à l'époque, il fallait encore parvenir à répondre à une simple question : que jouissons-nous du texte ?  

Cette question, il faut la poser, ne serait-ce que pour une raison tactique : il faut affirmer le plaisir du texte contre les indifférences de la science et le puritanisme de l'analyse idéologique; il faut affirmer la jouissance du texte contre l'aplatissement de la littérature à son simple agrément. Comment poser cette question? Il se trouve que le propre de la jouissance, c'est de ne pouvoir être dite. Il a donc fallu s'en remettre à une succession inordonnée de fragments facettes, touches, bulles, phylactères d'un dessin invisible : simple mise en scène de la question, rejeton hors-science de l'analyse textuelle.

 

Lettures propose d'approfondir la question des deux régimes de la lecture, en reprenant quelques passages du livre plus strictement.

 

Mais il sera certainement plus intéressant encore de retrouver Roland Barthes dans cette interview :