Le point-virgule à l'agonie : la langue en péril

Clément Solym - 03.04.2008

Patrimoine et éducation - Scolarité France - point - virgule - semicolon


Une marque de ponctuation anodine devient la campagne de préservation de l'élégance du français contre les paresseuses habitudes de la langue anglaise. Écrivains et linguistes mènent une lutte acharnée pour sauver cet instrument d'intermédiaire entre l'articulation logique et la pause narrative.

On nous cache tout, on nous dit rien !

Car, manifestement, les médias, les auteurs, et même vous, mes chers compatriotes ne saisissez plus le sens de cette ponctuation. Rue89.com avait lancé voilà une semaine un appel quasi premieravrilesque pour soutenir et empêcher la disparition du point-virgule. Sylvie Prioul, auteure de La ponctuation ou l'art d'accommoder les textes le signalait : « Ce qui fait survivre le point virgule, ce sont les tribunes, les pages rebonds, ce qui est un peu long. »

Et de démontrer que le point d'ironie, tenté par le poète Alcanter de Brahm n'avait pas fait ses preuves. Il fallait donc continuer le combat du « ; ». Peu après, BibliObs relayait cet appel, précisant, non sans humour, qu'il n'était pas « encore en ouverture du JT », mais qu'il fallait se méfier.

Il faut sauver le soldat «
; »

Retour alors chez Rue89, qui, le jour du premier avril, justement annonce qu'une mission a été lancée par l'Élysée pour « sauver le point-virgule » allant jusqu'à diffuser une lettre adressée à un certain député de la Marne, Benoist APPARU, en date du 28 mars 2008.

« Conformément à nos entretiens téléphoniques, le Président de la République a décidé de vous confier une mission sur l'utilisation de la ponctuation dans les documents administratifs ; et particulièrement sur la réhabilitation du pointvirgule.



Dans ce cadre, un comité composés de personnalités politiques plurielles et d'experts de la société civile devra être constitué par vos soins. Le calendrier de la mission sera déterminé ultérieurement.
» [NdR : les fautes sont authentiques...]

Vindieu ! Les plus hautes autorités de la République se préoccupent donc des petites gens et des tracasseries syntaxiques ? Et à prompts renforts de citations, nos confrères de parler d'un comité de défense et d'illustration du point-virgule, dont Alain Rey pourrait faire partie.

Une mobilisation internationale !

Mais l'affaire a le vent en poupe et finalement on retrouve encore trace de cette mystérieuse et fantastique affaire sur le site The Australian, qui reprend les informations à bon compte.

Nous avons fait quelques recherches, pour savoir de quoi il en retournait et pour l'heure, la consternation règne. À l'origine de toute cette manifestation, on tombe bien sur l'émission de Caroline Cartier, en date du 27 mars, où Sylvie Prioul, secrétaire de rédaction au Nouvel Obs parle du livre qu'elle cosigne avec Olivier Houdart et dont la reparution en format poche a relancé la polémique sur la disparition du point-virgule.

Une affaire palpitante ; nous vous en redirons plus prochainement...