Le prêt étudiant de Pécresse, vue à travers l'expérience anglaise

Clément Solym - 11.09.2008

Patrimoine et éducation - A l'international - prêt - etudiant - Pécresse


Premier ministre, Lionel Jospin avait tenté ce que Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche vient de réitérer à l'attention des étudiants : un prêt sans caution personnelle, mais à taux pas franchement zéro.

Les établissements impliqués dans cette histoire, Cétélem et Banque populaire, afficheraient en effet des taux de 4,5 % et 3,8 %. Le risque d'endettement devient alors conséquent pour des personnes qui privilégieront peut-être par la force des choses un emprunt à un petit boulot, souvent synonyme d'échec universitaire.

Aurélien Casta, « lauréat 2008 de l’OVE pour son mémoire sur la comparaison des bourses et prêts dans les deux pays », revient sur la problématique des prêts et emprunts, à travers l'expérience anglaise, pour confronter les deux systèmes et mettre en perspective les risques encourus. Et nos confrères de Educpros ont ouvert leurs colonnes pour recueillir son témoignage.

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.