Le Ransom Center acquiert les documents personnels de Rachel Cusk

Camille Cado - 12.04.2019

Patrimoine et éducation - A l'international - Ransom Center Rachel Cusk - Ranson Center archives - Rachel Cusk processus créatif


Le Ransom Center, centre d’archives de l’Université du Texas à Austin, a récemment fait l’acquisition des biens de la célèbre écrivaine britannique Rachel Cusk. Documents personnels, correspondances, brouillons, notes et cahiers, mais aussi ordinateur portable, ayant appartenu à l’auteur de Arlington Park (traduit par Justine de Mazères, Éditions de l’Olivier, 2007).
 
Une boîte contenant la correspondance d'autres documents de Rachel Cusk Papers, crédit : Centre Ransom
 
« Rachel Cusk est l’une des romancières les plus passionnantes qui écrivent aujourd’hui », a déclaré Stephen Enniss, directeur du Ransom Center. « Ses romans explorent la manière dont l’identité est façonnée par la langue. En plaçant ses papiers au Ransom Center, Cusk nous a donné un récit intime de cette lutte contre la vie et contre l’art. »

Les documents, dont les plus anciens datent de 1980, nous plongent au cœur de sa carrière d’écrivaine et exposent les liens entre sa vie personnelle et professionnelle. Des correspondances bien sûr, mais aussi 16 cahiers qui regorgent de notes, de dessins de ses enfants, de rendez-vous et de comptes rendus de la vie quotidienne. 

Ces cahiers abondent de trésors qui reflètent le processus d’écriture de Rachel Cusk. Le contenu de ses deux premiers journaux, tenus à l’époque où elle était encore étudiante, matérialise parfaitement les premiers efforts de l’apprentie auteur pour développer son style. Les pages sont aussi noircies d’esquisses des lieux qu’elle a visités, en Turquie et en Italie principalement. 
 

Rachel Cusk publie son premier roman, Saving Agnes en 1998, pour lequel elle remporte le prix Whitbread du meilleur premier roman (connu aujourd’hui sous le nom du prix Costa). Suivront ensuite The Country Life en 1997 lauréat du prix Somerset-Maugham et In the Fold en 2005 traduit sous le titre Egypt Farm par Justine de Mazères aux Éditions de l’Olivier.

Puis, The Bradshaw Variations en 2009 publié sous le titre Les Variations Bradshaw et Outline en 2014 sous le titre de Disent-ils traduits tout deux par Céline Leroy, toujours aux Éditions de l’Olivier. 
 
Arlingon Park, sans doute son plus grand succès, a aussi fait l’objet d’une adaptation au cinéma par la réalisatrice française Isabelle Czajka  en 2013 sous le titre La Vie domestique.
 
 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.