medias

Le Sicherheitsdienst aurait découvert Anne Frank par hasard : une nouvelle approche

Cécile Mazin - 19.12.2016

Patrimoine et éducation - A l'international - travail clandestin rationnement - Journal Anne Frank - enquête Sicherheitsdienst fouille


La révélation faite par le Musée Anne Frank jette le trouble : l’arrestation de la jeune fille et de sa famille pourrait n’être que le fait du hasard, et pas celui d’une dénonciation. La descente de police au Prinsengracht 263 ayant conduit à la déportation fait l’objet d’une nouvelle approche. 

 

Gonzalort1, CC BY SA 2.0

 

 

L’histoire d’un appel anonyme de dénonciation est connue : ce dernier révélait le lieu où se trouvaient des clandestins, avec la triste fin que l’on connaît. Cependant, de nouvelles recherches apportent un éclairage inédit, s’appuyant sur les notes mêmes du Journal

 

« Jusqu’à présent on supposait que le Sicherheitsdienst était uniquement à la recherche de clandestins juifs se cachant au Prinsengracht 263 et que la descente de police n’était que le résultat évident d’une dénonciation », indique le site du Musée.

 

Mais le problème de la délation comporterait « quelques incohérences. L’enquête atteste ainsi l’existence dans le bâtiment d’activités autres que l’hébergement de clandestins : travail clandestin et trafic de tickets de rationnement. »

 

Ainsi, il semble possible, sinon envisageable, que la fouille par le Sicherheitsdienst du bâtiment ait été motivée par la recherche de travailleurs clandestins. Et par conséquent, « la fraude portant sur les tickets de rationnement » aurait dévoilé Anne Frank et ses compagnons. 

 

Ronald Leopold, directeur général de la Maison Anne Frank, souligne ainsi : « Malgré des dizaines d’années d’enquête, la délation comme point de départ n’a abouti à aucun résultat. L’enquête menée par la Maison Anne Frank ne réfute pas la possibilité d’une délation, mais montre que d’autres scénarios doivent également être pris en considération. Il est à espérer que d’autres chercheurs aussi trouveront là des raisons pour aller vers d’autres pistes. »

 

L'enquête complète est présentée ci-dessous