Le syndicat enseignant Snes-FSU veut voir la défaite de Sarkozy

Clément Solym - 10.04.2012

Patrimoine et éducation - Scolarité France - snes - prise - position


Il y a peu, Nicolas Sarkozy s'en prenait ouvertement à différents syndicats, arguant qu'ils se mêlaient de politique alors qu'ils sont normalement rangés dans une certaine neutralité de ce point de vue. Le principal syndicat enseignant pour le second degré, le Snes-FSU vient, de son côté, d'affirmer haut et clair sa volonté de voir Nicolas Sarkozy quitter l'Elysée.

 

C'est à la fin de son congrès de Reims que, vendredi, Daniel Robin, co-secrétaire général du Snes, a appelé à la venue d'une alternance politique. Il a ainsi affirmé que : « Nous n'imaginons pas, nous ne voulons pas imaginer, subir pendant encore cinq ans une telle politique, de surcroît aggravée si on écoute le président-candidat », rapporte l'AFP.

 

Luc Chatel a immédiatement réagi, regrettant que le Snes perde de vue sa mission première, aider à la modernisation du système éducatif tout en soutenant les enseignants.