medias

Le taux d'échec en licence reste toujours très élevé.

Victor De Sepausy - 26.11.2013

Patrimoine et éducation - taux - échec - université


Si chaque ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche y va de sa petite réforme, le taux d'échec en licence reste très important. Selon les chiffres de la dernière étude de la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (Depp), un étudiant sur quatre abandonne ses études ou se réoriente, rapporte Vousnousils.

 

Quand on considère simplement la première année de fac, seuls 50 % des étudiants passent en deuxième année. On est bien loin des très bons résultats obtenus chaque année au bac ! La ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche Geneviève Fioraso y est allée de ses commentaires, assurant qu'il s'agit d'abord d'une mauvaise orientation mais également d'un écart important entre le lycée et la fac.

 

Et une telle situation perdure malgré toutes les aides mises en place. On compte aujourd'hui 25 % d'étudiants inscrits en première année qui quittent finalement les études. Le problème, c'est qu'ils se retrouvent sur le marché du travail sans véritable qualification.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.