Les 16 textes à lire par un jeune auteur, selon Ernest Hemingway

Antoine Oury - 02.05.2018

Patrimoine et éducation - A l'international - Ernest Hemingway conseil écriture - Ernest Hemingway écriture - Ernest Hemingway lectures


Un auteur est avant tout un lecteur, et Ernest « Papa » Hemingway ne déroge pas à la règle : en 1934, le jeune Arnold Samuelson, aspirant écrivain, part pour la Floride afin de rencontrer son idole, l'auteur de L'Adieu aux armes. Ernest Hemingway, après avoir congédié le jeune homme, entame une conversation avec lui, avec pour sujet principal l'écriture : il s'improvise professeur, et confie rapidement une liste d'œuvres à lire à Samuelson.

 
Ernest Hemingway Home - Key West
L'entrée de la maison d'Hemingway, à Key West, où l'écrivain a échangé avec Samuelson
(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 

D'abord peu accueillant, Ernest Hemingway a finalement rencontré Arnold Samuelson un jour d'avril 1934 : « Vous étiez chez lui, mais pas dans sa maison. Un peu comme parler à un homme dans la rue », se souvient Samuelson. Installés sous le porche de la maison, les deux hommes échangent sur l'écriture et ses exigences : « La chose la plus importante que j'ai apprise à propos de l'écriture est de ne pas trop écrire à chaque fois », commence l'écrivain.

 

Daiquiri et coffre fort,
l'héritage d'Hemingway à Cuba

 

« Ne te laisse jamais à sec. Laisses-en un peu pour le jour suivant. Le plus important est de s'arrêter à temps. N'attends pas d'avoir écrit tout ton saoûl », explique Hemingway. D'après lui, il est nécessaire de s'arrêter d'écrire juste avant d'aborder un passage intéressant ou crucial du récit : ainsi, le lendemain, « après une bonne nuit de sommeil », il est plus simple de reprendre et de réécrire le texte de la veille.

 

40 livres à lire et relire : la liste de lecture
de Patti Smith

 

Lorsqu'il s'arrête d'écrire, Hemingway laisse son esprit divaguer, mais peut aussi s'asseoir et se plonger dans un livre. Et pas n'importe lesquels : après avoir demandé à Samuelson quels étaient ses ouvrages de chevet, il liste rapidement les textes que ce dernier doit impérativement lire. Soit 16 textes indispensables, selon lui :

 

L’Hôtel bleu de Stephen Crane (nouvelle)

Le Bateau ouvert de Stephen Crane (nouvelle)

Madame Bovary de Gustave Flaubert 

Gens de Dublin de James Joyce 

Le rouge et le noir de Stendhal 

Servitude humaine de Somerset Maugham 

Anna Karénine de Léon Tolstoï

Guerre et Paix de Léon Tolstoï 

Les Buddenbrook : Le déclin d'une famille de Thomas Mann 

Hail and Farewell de George Moore 

Les Frères Karamazov de Fiodor Dostoïevski 

The Oxford Book of English Verse 

L'Énorme Chambrée de E.E. Cummings 

Les Hauts de Hurlevent d'Emily Brontë 

Far Away and Long Ago de W.H. Hudson 

La Scène américaine de Henry James

 

Arnold Samuelson a bien entendu conservé la liste, écrite de la main de son modèle et professeur d'un jour...

 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.