Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Les 5 ans de Bibliothèques Sans Frontières à l'auditorium du Petit Palais

Clément Solym - 07.09.2012

Patrimoine et éducation - A l'international - Bibliothèques Sans Frontières - Haiti - BiblioTapTaps


Bibliothèques Sans Frontières s'apprête à fêter son cinquième anniversaire, le 22 septembre prochain, à l'auditorium du Petit Palais comme le précise un communiqué de presse. L'occasion de rendre hommage au réseau humanitaire, qui soutient 22 bibliothèques, représentant 450 bibliothécaires, 100 000 livres collectés, et 500 bénévoles impliqués en France et à l'international.  

 

 

 

 

Les 500 000 nouveaux lecteurs qui suivent BSF depuis 2007, sont invités à la conférence « lire et écrire, pour dire et se réconcilier : l'écrivain face à l'indicible » pour cette date anniversaire à 14 h 30. Il s'agit du cycle des rencontres « Interférences » qui se poursuit après les deux premiers événements organisés à l'Institut du monde arabe et au journal Le Monde. Cette conférence est coorganisée avec La maison des écrivains et de la littérature : l'auditorium du Petit Palais ouvrira ses portes pour accueillir le public et les conférenciers.

 

Catherine Coquio, présidente de l'Association internationale de recherche sur les crimes contre l'humanité et les génocides, sera à l'honneur pour évoquer les témoignages de l'auteure rwandaise Scholastique Mukasonga et de l'écrivain djiboutien Abdourahman A. Waberi. Bernard Magnier, directeur de la collection « Lettres africaines » chez Acte Sud, sera également au rendez-vous pour débattre de l'influence de la littérature dans le processus de deuil et de réconciliation des individus.

 

Mais encore, Gabriel De Broglie de l'Institut de France et Hélène Carrère d'Encausse, présidente de l'Académie française était depuis deux jours en visite à Haïti, et ce, jusqu'à demain. Au programme, visite en la compagnie du président de BSF, Patrick Weil, de la Bibliothèque numérique de l'Université d'État d'Haïti et de la bibliothèque du Ministère haïtien des Affaires étrangères. Celle-ci fût reconstruite après le séisme de 2010.

 

Les représentants de l'Institut de France auront pu découvrir les BiblioTapTaps en service, en effet les bibliothèques mobiles haïtiennes desservent une quinzaine de zones depuis juillet 2012, dans la région de Port-au-Prince (voir notre actualitté). À noter que BSF et l'Université d'État d'Haïti lancent ce vendredi 7 septembre, le projet de la réserve universitaire centrale haïtienne bommé la RUCHE.

 

Une belle occasion de rendre hommage aux partenariats locaux engagés. Des actions menées depuis 2010, aussi bien dans les camps qu'au sein des bibliothèques publiques, des écoles et des universités. Au total, ce sont donc plus de 460 structures qui ont bénéficié de l'appui de BSF depuis 3 ans. Pour en rendre compte un rapport annuel sur l'année 2011 est disponible à cette adresse.