Les ados japonais accros au téléphone y compris pour lire

Clément Solym - 26.02.2009

Patrimoine et éducation - A l'international - Japon - adolescents - téléphone


Parler du rapport des adolescents japonais à leur téléphone portable sans tomber dans le cliché est complexe, tant l'image que l'on s'en est forgée ressemble à la réalité. Dans une étude récente, rapportée par l'AFP, les chiffres sont impressionnants : 46 % des 13/14 ans, et 96 % des 16/17 ans possèdent un mobile. Pour les 11/12 ans, on reste tout de même à plus de 25 %...

Et leurs usages sont multiples durant la journée : à l'école, durant le repas, en prenant même un bain. Ils envoient avec des milliers de mails, écoutent de la musique surfent sur internet et naturellement... ils lisent. À ce titre, nous évoquions voilà quelque temps l'époque désormais irréversible du roman sur téléphone dans laquelle le Japon est entré de plain pied.

Chaque jour, un élève reçoit plus de 50 emails selon une enquête réalisée par le ministère de l'Éducation. Parmi les 10.000 élèves sondés, 7 % affirment envoyer plus de 100 mails par jour.

En outre, 10 % affirment s'en servir même dans leur bain et 18 % durant les cours. Pour un responsable du ministère, Hiroyuki Mantani, les enfants ne sont pas conscients des dangers que cette attitude représente. Leur ultraconnexion aux réseaux pose d'ailleurs des problèmes essentiels d'apprentissage et de communication avec ceux qui n'y sont pas reliés.

Révélant de plus énormément d'informations sur eux-mêmes ils peuvent par conséquent devenir des proies plus facilement manipulables pour des pédophiles ou des arnaques.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.