Les Anglais et la Bible : La Pentecôte, épreuve du tour de France

Clément Solym - 29.06.2009

Patrimoine et éducation - Scolarité France - Anglais - Bible - connaissance


Peut-être ne serait-il pas idiot de remonter à ces époques médiévales où des processions religieuses parcouraient les rues des villes, illustrant des scènes bibliques avec des représentations pour le moins explicites. Face à un public qui ne savait pas lire, quoi de mieux que le visuel pour frapper l'esprit.

Mais notre époque ne goûte plus réellement l'enseignement religieux : reste cependant que les textes bibliques sont fondateurs et essentiels à la culture. C'est pour réaliser un petit état des lieux que le National Biblical Literacy Survey a donné un bref coup de sonde en Angleterre.

Bonne nouvelle : 75 % des personnes interrogées ont une Bible. Plus inquiétant, 10 % d'entre elles en connaissent les principaux personnages : Abraham et Joseph passeraient plus volontiers pour des épiciers que des figures majeures de la Bible. De même, l'étude constate que les 10 Commandements sont loin d'être connus par tous.

La Pentecôte est connue par 7 % des personnes questionnées, et 15 % sont familières des histoires liées à l'avent. Quand même...

Ces résultats préliminaires précèdent un rapport global à venir pour le mois de juillet. Le St John's College Durham constate que 57 % des gens ne savent rien de Joseph, ou que l'histoire du Bon Samaritain échappe à 60 % des sondés.

Autant de constats qui paniquent le révérend David Wilkinson, pour qui, bien au-delà des questions religieuses ou morales et des enseignements que portent ces légendes, c'est la culture même de l'Occident et de la création artistique qui est en danger si l'on néglige ces connaissances. De puis Shakespeare aux romantiques français, le religieux est omniprésent.

Pourtant, un tiers des sondés estiment que la Bible est importante pour eux...