Les ardoises scolaires numériques, partenariat BIC et Intel

Clément Solym - 03.10.2012

Patrimoine et éducation - Scolarité France - Intel - BIC - tablette


BIC et Intel ont mis à profit l'expérience acquise dans leurs domaines respectifs pour proposer une tablette à visée pédagogique, qui penche plus vers l'appellation  ardoise numérique », histoire de l'école oblige. Que les éternels déçus du numérique se préparent, c'est l'odeur du Velleda qui pourrait bien se dissiper dans les salles de classe...

 

 

 

 

Fournie avec un stylo, la BIC Tab sera accompagnée d'un stylet ergonomique, assez proche du stylo traditionnel. Pour les exercices d'écriture, les enfants pourront suivre les pleins et les déliés à l'aide des logiciels de base fournis : pour autant, pas de risque d'obsolescence pour l'enseignant, puisque celui-ci pourra créer ses propres logiciels d'exercices à partir de son ordinateur personnel, les ardoises fonctionnant sous Linux.

 

Près de 2 années de travail ont été nécessaires à BIC et Intel pour proposer une solution pédagogique et matérielle satisfaisante : l'année dernière, 15 classes pilotes dans 7 écoles de France métropolitaine ont testé la solution. Cette dernière sera disponible dès le 1er trimestre 2013, pour un prix aux alentours de 6000 € pour l'offre complète, à savoir 30 ardoises, un meuble de rangement, transport et chargement, la solution logicielle et un ordinateur portable destiné au professeur. Il sera possible de commander 6, 15 ou 30 ardoises, selon les besoins de l'établissement.

 

« Depuis plus de 60 ans, BIC accompagne les élèves du monde entier dès leur apprentissage de l'écriture en cherchant à mettre à leur disposition des produits simples et fiables. C'est cette même philosophie qui a guidé notre groupe dans le développement de la solution BIC Éducation pour accompagner efficacement enseignants et élèves dans l'évolution vers un environnement de plus en plus numérisé » explique Billy Salha, le directeur de BIC Europe. 

 

La présentation de la tablette se fait toutefois quelques semaines après le dévoilement du projet TED (Tablette pour une Éducation Digitale), qui a choisi le constructeur Qooq pour équiper les classes françaises. (voir notre actualitté)