Les associations complémentaires de l'école s'entraident financièrement

Clément Solym - 21.11.2012

Patrimoine et éducation - Scolarité France - fonds - associations - école


Afin de parer au plus pressé, le ministre de l'Education nationale a débloqué un million d'euros afin de répondre à une partie des subventions allouées par l'Etat aux différentes associations intervenant en complémentarité avec l'école. Ces aides n'avaient pas été correctement versées par l'équipe gouvernementale précédente.

 

Mais, face à des situations très contrastées, c'est finalement un fonds de solidarité inter-associatif qui vient de voir le jour. Les associations qui ont une assise financière suffisamment importante abondent dans ce fonds, en ne prenant qu'une partie de la subvention qui leur était destinée, tandis que les organismes les plus en difficulté peuvent y trouver des ressources supplémentaires.

 

Parmi les associations contributrices, on retrouve la Ligue de l'enseignement en premier lieu, mais aussi la Fédération générale - association départementale des pupilles de l'enseignement public (FGADPEP), ou encore les centres d'entraînement aux méthodes d'éducation active (CEMÉA).

 

En revanche, les 60 000 euros manquants pour le Printemps des Poètes ne semblent toujours pas au rendez-vous (voir notre actualitté).