Les brigades internationales et la Guerre d'Espagne, la tragédie européenne

Cécile Mazin - 27.09.2016

Patrimoine et éducation - A l'international - tragédie brigades internationales - intellectuels Hemingway Desnos - Europe reportage Rotman


Ils s’appelaient Ernest Hemingway, ou André Malraux ou encore l’écrivain allemand Gustave Regler. Tous s’engagèrent dans les brigades internationales. À leurs côtés, des volontaires venus du monde entier, pour défendre l’Espagne contre Franco.

 

© KUIV 

 

 

Arte proposera ce 25 octobre, à 20 h 55 de retrouver un documentaire de Patrick Rotman, à l’occasion du 80e anniversaire de la Guerre d’Espagne (1936-1939). 

 

Ouvriers parisiens, dockers new-yorkais, mineurs polonais, antifascistes allemands, communistes italiens, militants tchèques, en tout 35 000 combattants issus de cinquante pays ont combattu sur tous les fronts de la guerre. 

 

Un reportage qui reprend l’histoire de ces Brigades, dont la vie s’est confondue avec celle de l’Espagne. 

 

Des images rares, voire inédites, recherchées dans une quinzaine de pays retracent, de l’enthousiasme à la désillusion, l’épopée tragique des volontaires internationaux venus mêler leur destin à celui du peuple espagnol, dans l’éclatante lumière de l’héroïsme fraternel et la pénombre des crimes et des liquidations. 

 

Depuis février 1936 et la victoire du Front populaire aux élections législatives, aux mois de juillet et août, où Franco provoqua cette tragédie, jusqu’aux dernières journées de janvier 1939, et la chute de Barcelone, le documentaire passe en revue toute une époque. 

 

"L'espoir" d'André Malraux, un grand roman pudique sur la guerre  

 

 

Le 26 janvier 1939, les troupes de Franco prirent la ville. Les restes de l’armée républicaine franchissent la frontière française et rendent les armes. 500 000 Espagnols fuient vers la France en un lamentable cortège de réfugiés. La guerre d’Espagne s’achève.