Les cahiers de vacances : rassurer les parents, ennuyer les enfants

Victor De Sepausy - 01.07.2014

Patrimoine et éducation - cahiers - vacances - utilité


A quelques jours des congés d'été, librairies et grandes surfaces se garnissent de cahiers de vacances, parfois par rayons entiers. Difficile alors, quand on est parent, de résister à l'achat de quelques-uns de ces outils, surtout quand on s'est engagé, face aux enseignants, à faire travailler les enfants pendant l'été afin qu'ils aient le niveau requis lors de la rentrée prochaine.

 

Se donner bonne conscience est certainement la première fonction de ces cahiers de vacances qui se vendent comme des petits pains. L'année 2013 a constitué, de ce point de vue, une année record, avec 4,2 millions d'exemplaires écoulés en France selon une étude GfK, rapporte Vousnousils.

 

Toutefois, on se souvient sans doute, lorsqu'on était enfant, d'avoir entamé de nombreux cahiers…mais jamais vraiment de les avoir finis. Et pour cause : les bonnes intentions s'épuisent vite, avec la chaleur et les très nombreuses sollicitations que l'on peut rencontrer durant l'été.

 

Le cahier de vacances constitue un outil intéressant pour garder un pied dans les apprentissages, ce qui permet de reprendre rapidement le fil dès les premiers jours qui suivent la rentrée. En revanche, il ne faut pas en attendre un changement radical du niveau de l'enfant. Pour cela, il faut en passer par les stages et autres cours particuliers.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.