Mauvaise nouvelle pour la lecture en France, qu'apporte le Programme international de Recherche en lecture scolaire, dans son étude parue aujourd'hui. En effet, les élèves français auraient un niveau inférieur à la moyenne européenne, bien que leur niveau reste légèrement au-dessus de la moyenne mondiale. Pas vraiment encourageant...

 

 

 

Le rapport indique clairement que la baisse de performances dans les tests passés par les élèves français est évidente : depuis 2006, la note des écoliers a perdu 2 points, et 5 par rapport à 2001. Un recul certain, alors qu'ils se positionnent aujourd'hui à 520 points, contre 500 en moyenne internationale et 534 en moyenne européenne. 

 

Sur les 49 pays évalués, ce sont les performances des élèves de classe de CM1 ou équivalent, qui sont jaugées. Et nouvelle ombre au tableau, les élèves français perdent également 13 points dans leur compréhension des textes informatifs. Les nouveaux leaders de ce classement sont Hong Kong avec 571 points, suivi de la Russie, avec 568 points et la Finlande ex aequo avec Singapour, à 567 points. La France prend alors la 29e place sur les 49 nations interrogées. 

 

Plus douloureux encore, les écoliers français, souligne l'étude, n'aiment pas particulièrement rédiger : « Les élèves français sont toujours les plus nombreux à s'abstenir de répondre lorsque les réponses doivent être rédigées. » Et ce, considérant que toute mauvaise réponse est sanctionnée par l'Éducation nationale. Ainsi, les élèves français n'achèvent pas les épreuves, toujours mus par la même peur de rater. 

 

Ce problème est récurrent « en matière d'estime de soi des élèves français : ceux-ci sont toujours les plus nombreux à s'abstenir de répondre lorsque les réponses doivent être rédigées. Ils sont aussi les plus nombreux à ne pas terminer les épreuves », souligne le ministère de l'Educnat. 

 

Pour le ministre de l'Éducation nationale, Vincent Peillon, ces résultats « confirment l'urgence de la refondation de l'école ». Et d'ajouter : « Les inégalités de performance entre les élèves demeurent importantes en France et ne se réduisent qu'à la faveur d'une baisse significative du pourcentage d'élèves français les plus avancés (7 % en 2001 contre 5 % en 2011). Les élèves français sont en outre surreprésentés dans le quartile européen des élèves les plus faibles (32 % contre 25 %). »

 

Surtout que les écarts continuent de se creuser entre filles et garçons. Toutefois, le fossé serait encore assez peu évident, en CM1, se creusant beaucoup plus vers l'âge de 15 ans. Vincent Peillon rappelle ainsi les principales mesures à venir :  

  • La priorité au premier degré qui n'a pas bénéficié, ces dernières années, des attentions nécessaires.
  • La réussite de tous les élèves et l'amélioration de la qualité des apprentissages : le nouveau dispositif "plus de maîtres que de classes", l'accueil des enfants de moins de trois ans, la refonte des missions et des programmes de l'école maternelle et élémentaire...
  • La réforme de la notation pour redonner confiance aux élèves dans leurs capacités et renforcer leur volonté de réussir.
  • L'amélioration des pratiques pédagogiques. Elle passe notamment par une meilleure formation initiale et continue des enseignants avec la création des ESPE et le développement des pratiques pédagogiques innovantes aux effets reconnus.

 

Le ministre en profite également pour tacler vertement les mesures prises par son prédécesseur, un sport national rue de Grenelle : « Plusieurs constats préoccupants ressortent de cette enquête, qui met en évidence l'échec des politiques menées depuis 2007. La réforme des programmes, la semaine de quatre jours, l'assouplissement de la carte scolaire, la pression des évaluations n'ont pas permis les améliorations promises. »

 

 Lire l'intégralité de l'étude

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.