Les enseignants : grands perdants de la fin des heures sup défiscalisées

Clément Solym - 19.07.2012

Patrimoine et éducation - Scolarité France - enseignants - heures - sup


Avec la fin de la défiscalisation des heures supplémentaires, faisant partie du fameux « Travailler plus pour gagner plus » de Sarkozy, les classes moyennes vont être touchées de plein fouet, à commencer par les enseignants, grands perdants de cette révision fiscale menée par le nouveau gouvernement.

 

Le Monde évalue la perte annuelle autour de 200 euros en moyenne par an pour les enseignants, rapporte l'AFP. Avec la grande campagne de suppressions de postes dans l'Education nationale, les profs avaient beaucoup bénéficié d'une hausse du nombre d'heures sup proposées chaque année.

 

Cependant, même parmi les enseignants, tous n'avaient pas pu profiter de cette manne, notamment les professeurs des écoles où les heures sup sont bien plus rares que dans le secondaire.