Les étudiants toujours plus férus de manuels scolaires imprimés

Clément Solym - 26.12.2014

Patrimoine et éducation - A l'international - manuels scolaires - numérique papier - étudiants américains


Les étudiants américains souhaitent davantage travailler sur des manuels scolaires imprimés, vient de répéter une enquête réalisée par Student Monitor. 1200 élèves ont été sollicités et les résultats ne varient jamais : les supports numériques ne parviennent pas à convaincre face aux ouvrages de papier. 

 

 

The future of books

Johan Larsson, CC BY 2.0

 

 

Réalisée à travers une centaine d'établissements, au mois d'octobre, l'étude démontre bien que la tendance n'est pas à l'adoption des manuels numériques. À l'exception du secteur de la recherche, qui bascule à 61 % de préférence pour les ordinateurs, tous les autres domaines sont largement plébiscités par l'imprimé. 

 

Des solutions comme Kno ou Coursesmart n'ont toujours pas trouvé la solution idéale, c'est certain, en dépit des apports de briques technologiques. Mais le marché américain reste principalement motivé par le principe de revente des manuels. En achetant des ouvrages particulièrement chers, les étudiants tablent avant tout sur la possibilité de les refourguer d'occasion. Et les bibliothèques universitaires ne sont pas en mesure de proposer des ouvrages pour tous. 

 

Comme les solutions numériques proposées ne sont pas recommercialisables, et qu'elles perdent très justement toute la valeur que l'on accorde par principe aux choses matérialisées, on trouve une autre bonne raison pour ne pas se lancer dans le numérique. 

 

 

 

 

L'une des questions reste également l'autonomie des tablettes : rechercher tous les deux jours son appareil pour s'assurer qu'il ne vous lâchera pas en plein milieu d'une journée d'étude est assez contraignant. Maintenant, le graphique n'expose pas non plus une situation de rejet complet : les ordinateurs portables se sont amplement démocratisés au fil du temps, et l'on peut encore considérer que le taux d'équipement en tablettes n'est pas équivalent. 

 

Et puis, il y a toujours cette idée de performances dans l'apprentissage, qui seraient supérieures dès lors que l'on utilise du papier... (via Quartz)

 

  Préférences des étudiants américains pour les manuels scolaires papier