Les évaluations pour CE1 et CM2 moins binaires dans la notation

Clément Solym - 15.09.2010

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - codage - notation - evaluation


Les évaluations des élèves de CE1 et CM2, réalisées l'an passé, avaient quelque chose d'un peu trop simplet aux yeux des syndicats... Après entretien avec le ministre, Luc Chatel, il a été décidé que l'on reprendrait l'ensemble pour mieux coller à des résultats significatifs.

En effet, le codage, c'est-à-dire le système de notation permettant de corriger les copies rendues par les élèves suite à leur évaluation avait quelque chose de trop binaire. Noir ou blanc, oui ou non, 0 ou 1, tout cela ne convenait pas.

C'est dans ce contexte que le secrétaire général de SNUipp-FSU, Sébastien Sihr, a sollicité un entretien avec le ministre pour réévaluer ce système. Grand bien lui en a pris : « Le ministre s'est engagé, le codage va être revu. Cela va permettre d'avoir une analyse plus fine des résultats des élèves et de faire apparaître des réussites partielles », expliquait-il hier.

De fait, l'évaluation portant sur des résultats bons ou mauvais, il n'y avait pas la possibilité de juger un exercice que dans sa totalité. Un échec, émaillé de petites réussites, restait donc raté. Désormais, cette révision permettra d'appliquer un barème moins rigide, qui avait été à l'origine des nombreuses critiques adressées à ces évaluations l'an passé.

En janvier dernier un enseignant exerçant à Condat-sur-Vienne (Haute-Vienne) avait ainsi été suspendu de ses fonctions et immédiatement remplacé par un jeune collègue pour permettre le bon déroulement des évaluations. L’Inspection académique reprochait à Gilles Lehmann d’avoir souhaité modifier les conditions de passation des épreuves en les articulant sur trois semaines, loin des trois jours prévus initialement. Foin