Les expressions de Noël 1 : être rond comme une barrique

Clément Solym - 12.12.2007

Patrimoine et éducation - Scolarité France - expression - rond - barrique


En ces périodes de fêtes, certaines expressions sont de mise. La plus importante selon moi, la plus appropriée, celle qui sera le plus en adéquation avec le thème de ces fêtes sacrées, avec l’avènement d’une nouvelle année, pleine de promesses et de résolutions, celle donc qu’il me faut vous expliquer pour être en phase avec les préoccupations de mes contemporains est « rond comme une barrique »

Qui parmi vous n’a pas un peu abusé du champagne du Nouvel An et ne s’est jamais retrouvé en situation de s’entendre dire qu’il était rond comme une barrique ? Alors, l’esprit vaporeux, enivré par ces douces liqueurs, vous vous imaginiez devenir une barrique, une belle barrique attention, avec des cercles de fer estampillés St Julien sur le côté, et tout, et tout. Vous basculiez sur le côté et rouliez, rouliez, rouliez jusqu’à des horizons éthérés (ou jusqu’au pas de la porte). Votre esprit alerte avait bien saisi l’image, mais une chose vous échappait encore…

Quel lien pouvait-il bien avoir entre votre état et la rondeur de la barrique ? Ce qui tombe sur le sens c’est que généralement une barrique est pleine de vin et vous aussi. Et ce n’est pas tout à fait faux mais l’explication est un peu plus alambiquée.

Le mot rond vient en fait qualifier la forme que prend le ventre d’une personne ayant bu et mangé tout son soûl. Dans cette expression le mot soûl a gardé son sens premier du latin « satur », qui signifie « rassasié ». Jusqu’au XVIIe siècle ce mot garde son acception première, mais ensuite le sens s’atténue un peu pour ne plus signifier que ivre.

Vous comprenez maintenant comment rond a été associé à soûl et comment finalement avec l’érosion du temps rond et soûl ont été associés à ivre. Notez que l’image de cette expression garde toute sa force lorsqu’elle s’applique au buveur de bière.

Bref, cette année vous ne vous ferez pas avoir si quelqu’un ose vous dire « tu es rond comme une barrique ! », d’un air niais. Ce qui j’en suis sûr serait des propos infamants alors que vous ne serez à n’en pas douter qu’à peine guilleret, voire légèrement pompette. Toujours est-il que vous pourrez répondre à ce triste sir, « oui, merci beaucoup j’ai bien mangé, et vous, êtes vous bien saoul ? ».

Pour approfondir

Editeur : Puf
Genre : sociologie...
Total pages : 240
Traducteur :
ISBN : 9782130631828

Les transclasses ou la non-réproduction

La théorie de la reproduction sociale admet des exceptions dont il faut rendre compte pour en mesurer la portée. Cet ouvrage a pour but de comprendre philosophiquement le passage exceptionnel d'une classe à l'autre et de forger une méthode d'approche des cas particuliers. Il analyse les causes politiques, économiques, sociales, familiales et singulières qui concourent à la non-reproduction sociale, ainsi que leurs effets sur la constitution des individus transitant d'une classe à l'autre.

J'achète ce livre grand format à 19 €