Les filières de formation aux métiers de la finance sont-elles à délaisser ?

Clément Solym - 20.04.2009

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - formation - métiers - finance


La crise actuelle, qui touche particulièrement le système bancaire, a des répercussions non négligeables sur les filières de formation dédiées à ces métiers. Récemment, l’université Paris-Dauphine annonçait la fermeture temporaire de son Master 203, internationalement reconnu, formant aux métiers de la finance.

Il faut bien reconnaître que le secteur bancaire ne va pas se remettre à recruter de si tôt. C’est pourquoi de nombreux étudiants engagés dans des filières formant aux métiers de la finance ont de quoi se poser des questions…

Mais, comme on leur apprend si bien en cours, l'histoire économique se compose d’une suite de cycles, les uns sont haussiers, les autres baissiers. Celui dans lequel nous sommes engagés ne sera pas éternel, loin de là. Il faut donc se préparer à la sortie de crise.

Un bon point pour les étudiants du secteur bancaire : les stages sont plus faciles à trouver étant donné que les banques n’hésitent pas à remplacer des employés licenciés par des stagiaires payés entre 400 et 1000 euros par mois.

Peu d’étudiants remettent véritablement leur orientation en question. Beaucoup sont là dans l’espoir de faire rapidement de l’argent, la finance apparaît alors la seule porte de sortie pour bien gagner sa vie.

Certains cependant préfèrent se réorienter tant qu’il en est encore temps vers les métiers de la publicité et de la communication en général qui recrutent davantage en ce moment et sans doute dans les années à venir.