Les lettres de Marcel Proust écrites durant la guerre de 14-18, sur internet

Victor De Sepausy - 25.10.2017

Patrimoine et éducation - Patrimoine - marcel proust lettres - correspondance proust guerre - guerre mondiale proust


On partira le cœur plus léger en Recherche, traversant désormais la correspondance de Marcel Proust. Un premier lot de lettres sera en effet numérisé et mis gratuitement en ligne, pour coïncider avec le 100e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale. L’initiative, franco-américaine, vise quelques 6000 lettres qui à terme passeront sous les scanners.


Proust!
LWYang, CC BY SA 2.0

 

Philip Kolb, professeur à l’université de l’Illinois, est décédé en 1992 : durant toute sa vie, il a cherché à réunir et rassembler la correspondance de Marcel Proust. A son décès, il disposait de 5300 lettres, qu’il publia en 21 volumes entre 1970 et 1993. Mais selon ses estimations, l’ensemble de la correspondance de Proust se monterait à 20.000 documents – la plupart ayant été aujourd’hui perdus.

 

L’university of Illinois at Urbana-Champaign dirige ainsi le projet de numérisation, en collaboration avec l’Université Grenoble Alpes, l’Institut des textes et manuscrits modernes (Centre Natinal Recherche Scientifique — CNRS) et la Bibliothèque nationale de France. 

 

Dans un premier temps, le projet se concentre sur 200 lettres que Proust a envoyées entre 1914 et 1918 : l’objectif est alors de mettre ce premier lot en ligne avant le 11 novembre 2018. « Cela nous permettra de disposer d’un premier stock avec un ensemble cohérent », explique François Proulx, professeur de littérature à l’université de l’Illinois, à l'AFP.

 

La Sonate de Vinteuil :
l'enchantement musical de Proust enfin résolu ?

 

« Nous n’étions pas convaincus que les lettres de sa jeunesse soient particulièrement intéressantes pour débuter », poursuit Caroline Szylowicz, bibliothèque à l’université, en charge de la collection Proust.

 

Proust, c’est connu, a échappé à la guerre : fragile et en mauvaise santé, il n’a pas pris part aux conflits, mais son frère cadet, Robert, fut dans les tranchées. Et tous deux ont échangé des lettres durant toute cette période. Les lettres manuscrites publiées en ligne proposeront également une transcription imprimée du document. « Cela aide à déchiffrer l’écriture de Marcel Proust, qui n’est pas évidente à lire », poursuit François Proulx.
 

Marcel Proust soudoyait des titres de presse
pour de bonnes critiques

 

L’université de l’Illinois a acquis 1200 lettres – et actuellement, les courriers écrits par l’auteur sont désormais connus pour être expédiés lors de ventes aux enchères, pour des dizaines de milliers d’euros. Le projet a été lancé en mai dernier par l’université.
 

<

>


via Non solus