Les lettres de Proust pendant la Grande Guerre disponibles en ligne

Antoine Oury - 07.12.2018

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Proust guerre mondiale - Marcel Proust lettres - correspondance Proust


« [J]e pense que des millions d'hommes vont être massacrés dans une “Guerre des Mondes” comparable à celle de Wells » : c'est la funeste prédiction que dresse Marcel Proust dans un courrier daté du début du mois d'août 1914. Cette lettre, et 29 autres, ont été numérisées et retranscrites sur la plateforme Corr-Proust, du projet franco-américain de numérisation de la correspondance de Marcel Proust.





Le projet, présenté il y a quelques mois, réunit l’université américaine de l’Illinois à Urbana-Champaign, l’Institut des textes et manuscrits modernes (Paris) et le laboratoire Litt & Arts (Grenoble), qui se sont associés pour former le consortium « Proust 21 » et traiter les quelque 6000 lettres de Marcel Proust en leur possession. L'objectif est de les numériser et de les retranscrire, pour compléter les volumes de correspondance publiés entre 1970 et 1993 chez Plon.

30 premières lettres ont été mises en ligne sur la plateforme du projet, écrites entre 1914 et 1918 : Marcel Proust y évoque l'écriture, mais aussi les événements politiques et militaires de la période. Dans la nuit du 2 au 3 août 1914, il écrit ainsi, dans une lettre à son cousin et banquier Lionel Hauser : « Dans les terribles jours que nous traversons tu as autre chose à faire qu'à écrire des lettres et à t'occuper de mes pauvres intérêts qui je te jure me semblent bien dénués d'importance quand je pense que des millions d'hommes vont être massacrés dans une “Guerre des Mondes” comparable à celle de Wells, parce qu'il est avantageux à l'empereur d'Autriche d'avoir un débouché sur la Mer noire. » 

« Je viens de conduire mon frère qui partait pour Verdun à minuit. Hélas il a tenu à être affecté à la frontière même », précise Marcel Proust. Plus loin, il condamnera encore plus sévèrement les puissants à l'origine du conflit : « J'espère encore, moi qui ne suis pas croyant, un suprême miracle qui arrêtera à la dernière seconde le déclenchement de la machine omni-meurtrière. Mais je me demande comment un croyant, un catholique pratiquant comme l'Empereur François Joseph, persuadé qu'après sa mort prochaine il comparaîtra devant Dieu, peut assumer d'avoir à lui rendre compte des millions de vies humaines qu'il dépendait de lui de ne pas sacrifier. »

Le projet de numérisation et de transcription s'inscrit dans la lignée du travail de Philip Kolb, professeur de français à l'Université de l'Illinois et spécialiste de Marcel Proust. Décédé en 1992, il avait consacré une partie de sa vie à remettre en ordre la correspondance de Proust qui, comme pour compliquer la tâche des archivistes, ne datait pas ses courriers, la plupart du temps.
 

Télécharger les livres
de Marcel Proust


François Proulx, professeur de français à l'Université de l'Illinois, et Caroline Szylowicz, bibliothécaire au sein de la bibliothèque des manuscrits et livres rares, supervisent ce grand projet patrimonial. La correspondance de la Première Guerre mondiale est particulièrement importante, soulignent-ils, car elle porte sur une période très créative pour l'écrivain, qui n'a pas été mobilisé pour des raisons de santé. « Les romans qui paraitront n'auront pas grand-chose à voir avec ceux qu'il avait terminé avant la guerre », explique Caroline Szylowicz.

Environ 150 lettres devraient être ajoutées, tous les mois, et la plateforme devrait s'enrichir d'un outil collaboratif pour assurer la transcription en anglais de nombreuses missives, qui n'ont jamais été traduites.

Accéder à la plateforme Corr-Proust.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.