Les lettres de Tolkien à celle qui aurait pu illustrer le Seigneur des anneaux

Fasseur Barbara - 09.05.2018

Patrimoine et éducation - A l'international - Tolkien Fairburn Lettre - Enchère Lettre Tolkien - Seigneur des Anneaux Illustration


En attendant de découvrir la série ou de flâner dans l’exposition qui arrivera bientôt à la BnF, une vente aux enchères propose de découvrir un autre pan du Seigneur des Anneaux. Jusqu’à ce soir, il sera possible d’enchérir pour devenir l’heureux propriétaire de plusieurs lettres issues de la correspondance personnelle entre J.R.R. Tolkien et l’illustratrice Mary Fairburn. La vente a lieu via le site RR Auction, maison américaine connue pour ses ventes mensuelles de documents rares et d’autographes.




La peintre australienne Mary Fairburn avait fait parvenir à JRR Tolkien plusieurs illustrations inspirées par son œuvre phare, Le Seigneur des anneaux. Et la vision qu’elle lui a livrée de son univers a totalement remis en cause les décisions de l’auteur. « J’avais décidé il y a bien longtemps de ne pas faire illustrer Le Seigneur des anneaux » , lui répond-il dans la lettre. « Mais après avoir vu vos réalisations, je commence à changer d’avis. »

Le lot proposé à la vente comprend deux lettres. Une tapée à la machine à écrire sur du papier à entête du professeur Tolkien, daté du 24 mai 1968. La seconde est une lettre manuscrite de deux pages, également rédigée sur du papier à entête quelques mois plus tard, le 10 octobre 1968.

Dans les deux missives, l’auteur britannique ne tarit pas d’éloges sur le travail réalisé par l’artiste australienne. « Je trouve que les quelques illustrations que vous m’avez envoyées sont splendides. Elles sont bien plus fidèles et montrent bien plus d’attention au texte qu’aucune des autres qui ne m’ont été soumises jusqu’alors » peut-on lire dans la première lettre.

Dans la seconde, Tolkien discute avec Mary Fairburn de la situation difficile de l’édition, dont elle est la victime. Il y demande également de voir les autres illustrations réalisées par Fairburn, qui « ont l’air particulièrement intéressantes et spécialement celle de La Vieille Forêt ». Il y précise aussi qu’il est entré en discussion avec son éditeur, Rayner Unwin, afin d’envisager la publication d’une version illustrée des romans.
 

Quand les studios Walt Disney
donnaient "la nausée" à J.R.R. Tolkien


Le lot comprend également l’enveloppe manuscrite ainsi que l’un des croquis originaux signés par Fairburn au crayon, représentant la cité fortifiée de Minas Tirith. Bien que cette collaboration n’ait jamais abouti à une édition illustrée par Fairburn du Seigneur des anneaux, les illustrations de la peintre ont été rassemblées dans un calendrier HarperCollins officiellement associé à Tolkien en 2015.

 

<

>



Cette vente propose quatre autres lots de lettres issues des correspondances de J.R.R. Tolkien, où l’auteur parle de son processus créatif ainsi que de ses personnages et de la place des allégories dans sa trilogie. Les lettres à Mary Fairburn sont estimées à plus de 12 000 $ soit 10.100 € environ, et les enchères se termineront cette nuit à 1h. Il est donc encore possible de rejoindre les enchérisseurs sur le site de la vente.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.