Les livres censurés pour pornographie alimentent la polémique

Clément Solym - 25.02.2009

Patrimoine et éducation - A l'international - livres - censurés - pornographie


Les quatre ouvrages qui avaient été interdits par la bibliothèque scolaire de Topeka, sous le motif qu'ils avaient un caractère clairement pornographique alimentent une polémique assez distrayante.

La semaine passée, un vote était allé contre l'avis même de la directrice de la bibliothèque scolaire, souhaitant voir l'accès des livres restreint au seul personnel de la bibliothèque.

L'association des bibliothèques du Kansas n'a pas manqué de réagir, exprimant sa consternation face à une mesure qui provoquerait, à plus vaste échelle, la censure de milliers d'ouvrages, et ce, sans aucune limite possible. D'autant que les livres ont été achetés après accord du conseil d'administration, alors qu'est-ce qui coince maintenant ?

Si aucune poursuite judiciaire n'aura lieu pour le moment, alors que le premier amendement sur la liberté d'expression pouvait être bafoué par cette censure, les avis divergent au sein de la ville. Certains allèguent qu'il serait plus judicieux de prendre garde aux mineurs non accompagnés dans l'établissement, plutôt que de restreindre l'accès à certains contenus.

La pente glissante n'est d'ailleurs pas très loin, qui entraînerait la censure pour un oui ou un non, et parmi les lettres de protestation reçues de la part des habitants, certains n'hésitent pas à se déclarer honteux de cette décision, menaçant même de rendre leur carte de bibliothèque.