Lucien Jerphagnon, philosophe et historien de l’Antiquité, professeur émérite des Universités et membre associé de l’Académie d’Athènes, nous a quittés il y a de cela huit ans. Il a laissé derrière lui une œuvre à l’érudition exigeante et qui permettait d'éveiller la pensée des lecteurs. C'est grâce à la générosité de sa fille, Ariane Jerphagnon, que la Bibliothèque nationale de France (BnF) a pu se procurer les manuscrits de ses œuvres, mais également de ses cours, de ses articles, de ses lettres et même de ses dessins.

Lucien Jerphagnon (Fabrice Dury - CC BY-SA 3.0)



La quête d’un « au-delà de l’Être »


Évitant les écueils pompeux, souvent associés à l'érudition, Lucien Jerphagnon a toujours eu le souci de divertir ses lecteurs avant tout. Il n'a jamais hésité à se laisser aller entre deux lignes, ne ratant aucune occasion de glisser quelques références humoristiques.

C'est avec ce même état d'esprit qu'il enseignait à ses étudiants. Il ne cherchait jamais à les transformer en adeptes. Il voulait, avant tout, que ses élèves développent leur propre vision du monde. « Il m’a tout appris », a déclaré le philosophe Michel Onfray, à commencer par la liberté de l’esprit et l’indépendance.

Sa rencontre avec Vladimir Jankélévitch est décisive. Il devient son assistant à la Sorbonne et s’accroche à la philosophie. Il n’a de cesse de fréquenter les grands penseurs qui ont été animés par la quête d’un « au-delà de l’Être ».

Pour mieux les comprendre, il décide de se consacrer à l'histoire. Il étudie alors des auteurs antiques comme Plotin et, plus particulièrement, Saint Augustin, dont il dirige pendant douze ans la traduction et l’édition des œuvres dans la « bibliothèque de la Pléiade ».
   

Un héritage riche, à l'image d'un grand homme de Lettres


Lucien Jerphagnon a aussi suivi des études de théologie qui le conduisent en 1950 jusqu’à la prêtrise, à laquelle il renonce après dix ans d’enseignement au séminaire de Meaux. À l’Ecole pratique des Hautes Études, il travaille sur Pascal et la souffrance, sous la direction du grand spécialiste du jansénisme Jean Orcibal.

Parmi ses nombreuses publications consacrées à la Grèce et à la Rome antique, Lucien Jerphagnon est l’auteur de Vivre et philosopher sous les Césars (1980), Histoire de la Rome antique (1987), Histoire de la pensée : d’Homère à Jeanne d’Arc (1989).
 
Le fonds qui entre à la BnF est à l’image de cette singulière figure. Il comprend des manuscrits d’œuvres citées ci-dessus, mais aussi des cours, des articles, des lettres d’une cinquantaine de correspondants et quelques dizaines de dessins qui témoignent du regard tendre et amusé, parfois ironique, que posait Lucien Jerphagnon sur son environnement familier.


Commentaires
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.