UNESCO : la culture, "notre réponse à l'extrémisme"

Cécile Mazin - 21.07.2015

Patrimoine et éducation - A l'international - mausolées Tombouctou - manuscrit Tombouctou - Irina Bokova


Venue en visite à Tombouctou, la directrice de l’UNESCO, Irina Bokova a salué le travail réalisé pour la restauration des mausolées. « Votre courage est leçon de tolérance, de dialogue et de paix, et une réponse à tous les extrémismes – il résonne bien au-delà des frontières du Mali [...] Votre action pour sauvegarder les éléments essentiels de votre histoire est la preuve que le Mali se relève, se rassemble et reprend confiance. » 

 

Irina Bokova directrice de l'UNESCO

Irina Bokova - ActuaLitté, CC BY SA 2.0 

 

 

Depuis 2012 et les attaques perpétrées par différents groupes armés, les mausolées, lieux de pèlerinage, avaient été littéralement saccagés. Seize d’entre eux figuraient sur la liste du patrimoine mondial, et quatorze d’entre eux avaient subi de lourds dégâts. 

 

En présence du maire de la ville et Imam de la grande mosquée de Djingareyber, la directrice de l’UNESCO a également rencontré des responsables de la préservation des manuscrits. 

 

À l’institut Ahmed Bhabha, le rôle de ces pièces patrimoniales a encore été rappelé : « Les manuscrits de Tombouctou sont l’or, l’argent et le pétrole de cette ville — quiconque aide à les protéger contribue à rehausser leur honneur, leur légitimité et leur dignité. [...] Ceux qui voulaient effacer toute trace du passé ont échoué. La reconstruction témoigne de la vitalité culturelle du Mali » a estimé le représentant de la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali).

 

Pour la directrice de l’UNESCO, ce fut l’occasion de rappeler combien la culture peut être la « réponse à l’extrémisme ». Au cours de sa visite à Tombouctou, la Directrice générale a également visité la bibliothèque Al-Imam Essayouti ainsi que l’Institut des Hautes Études et de Recherches Islamiques Ahmed Baba (IHERI-AB), où elle a rencontré les communautés locales, indique l’UNESCO. 


Pour approfondir

Editeur : JC Lattès
Genre : histoire essais
Total pages : 192
Traducteur :
ISBN : 9782709639545

Les manuscrits de Tombouctou

de Jean-Michel Djian

Au coeur de l'Afrique subsaharienne des XVe et XVIe siècles, Tombouctou est une cité florissante qui attire enseignants et étudiants, protégés par l'empereur du Songhaï. C'est là que se partage et se propage le savoir. L'enseignement et le livre prospèrent et tous les métiers en profitent : copistes, libraires, répétiteurs, relieurs, traducteurs, enlumineurs... On vient d'Egypte, d'Andalousie, du Maroc ou de l'empire du Ghana pour suivre des cours à l'université de Sankoré. Ainsi, en pleine gloire, la ville accueillait

J'achète ce livre grand format à 25 €