Les nouvelles épreuves de langues vivantes au bac remises en cause par l'APLV

Clément Solym - 26.07.2012

Patrimoine et éducation - Scolarité France - épreuves - langues - vivantes


Pour l'Association des professeurs de langues vivantes (APLV), les nouvelles épreuves du bac sont loin d'être satisfaisantes. Avec des contradictions dans les consignes et une notation imprécise, le flou serait grand pour les enseignants comme pour les élèves.

 

L'APLV a pu cependant faire entendre sa voix au sein du ministère de l'Education nationale le 3 juillet dernier. Ce qui pose en particulier problème, c'est la mise en place d'évaluations de l'écrit et de l'oral tout au long de l'année, le contrôle terminal ne demeurant que pour la série littéraire.

 

Cela signerait la fin d'une évaluation nationale et la rupture de l'anonymat. Les consignes ministérielles entourant le passage de ces épreuves sont, en plus, bien trop floues. Pour l'APLV, il faudra réfléchir à une révision de ces épreuves pour la session 2014.