Les profs en stage en entreprise, pour l'orientation des élèves

Clément Solym - 27.12.2009

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - profs - stages - entreprise


Et si, en ce lendemain de Noël, on décidait comme ça, d'envoyer les professeurs en entreprises, pour compléter leur formation ? Hmm... Z'en diriez quoi ? Parce que Françoise Guégot, la députée UMP, elle a l'air rudement sérieuse, en proposant ça. Même que ça enrichirait leurs connaissances et leur donnerait des billes pour mieux orienter les élèves par la suite. D'ailleurs, finalement, votre avis, la députée n'en a que faire, parce que dans son rapport elle évoque une astreinte qui durerait tout le long de la carrière dudit enseignant...

Allez, zou, tout le monde en stage, pour « assurer aux enseignants une meilleure connaissance de l'emploi et du monde du travail, de l'entreprise et des différents milieux professionnels ». Il ne s'agit là que d'une des seize propositions faites et que Dame Guigot a présenté en décembre à l'Assemblée nationale. Mais elle détaille plutôt bien son projet. Car les stages s'inscriraient « tant dans le cadre de leur formation initiale que par des formations continues régulières et des obligations de stages en entreprise tout au long de leur carrière ».

Obligations... le terme est rude, mais finalement, comme assurer à un enfant la meilleure connaissance possible des choix qu'il souhaite faire, sinon en lui donnant, par le biais des enseignants, les informations nécessaires ? Mais l'on entend déjà le corps professoral clamer que ce n'est pas là sa fonction ni son rôle... Allez savoir, tiens !

En outre, dès la classe de 5e, la députée propose de « rendre obligatoire dès la classe de 5e des enseignements permettant de découvrir les familles de métiers et les modalités de fonctionnement des entreprises ». Peut-être un peu jeune, non ? Mais il faut bien répondre aux attentes du patronat qui se plaint d'avoir des stagiaires (payés 400 € maximum, quand ils le sont) qui ne sont pas en phase avec le monde du travail...

Selon le gouvernement, rapporte l'AFP, « le paysage institutionnel de l'orientation professionnelle tout au long de la vie est particulièrement complexe et cloisonné, avec plus de 8.000 organismes qui y travaillent à des titres divers ».

Si l'on souhaite s'amuser, on se rendra sur ce document, en date du 19 octobre 2005 et signé de Jean-Paul Chassaing, inspecteur général de l'Éducation nationale. Son objet mérite tout particulièrement votre attention :
Objet : Stages en entreprise des professeurs de l’enseignement technologique et professionnel.
Et un peu plus loin :
Ces stages contribuent avec efficacité à la formation continue des enseignants et constituent un apport important pour la rénovation des programmes des formations technologiques et professionnelles des élèves.
Joyeux Noël...