Les proviseurs prendraient en charge l'évaluation des professeurs

Clément Solym - 16.11.2011

Patrimoine et éducation - Scolarité France - proviseurs - évaluation - enseignants


Le ministère de l'Éducation nationale prévoirait une révision du système d'évaluation des professeurs et de progression de carrière. Pour l'heure, aucune annonce officielle, mais certains documents sur ce projet circulent sur le net.

Le projet envisage une évaluation des professeurs de collèges et lycées par les chefs d'établissements et non plus exclusivement par les inspecteurs pédagogiques régionaux. Les enseignants seraient jugés selon différents critères pour leurs compétences dans la matière qu'ils enseignent. On évoque ainsi la « capacité à faire progresser chaque élève » et leur « pra­tique pro­fes­sion­nelle dans l'action col­lec­tive de l'établissement ».

 


Le syndicat Snes-FSU n'a pas tardé à réagir : « Ce qui devien­dra de fait pre­mier, ce n'est plus le coeur du métier, la capa­cité de l'enseignant à faire acqué­rir savoirs et com­pé­tences à ses élèves, mais tout ce qui est péri­phé­rique à l'acte d'enseigner. »

 

Quant au volet sur l'avancement, le syndicat affirme que cela va « geler les promotions jusqu'en 2015 » et entraîner par la suite un rythme plus lent. Il estime, de plus, que le gouvernement tente « un véritable passage en force » en mettant au point ce projet avant les vacances de Noël. Le syndicat pourrait lancer un appel à la grève pour s'opposer à ce projet.

De son côté, la directrice générale des ressources humaines du ministère, Josette Théophile, interrogée par l'AFP a indiqué : « L'évaluation, c'est le cinquième chan­tier du pacte de carrière, il y a déjà eu au moins trois tours de piste, on ne sur­prend et on ne bous­cule personne ».

 

La mise en place du projet serait même prévue pour la rentrée 2012. Elle a confirmé le nouveau rôle des chefs d'établissement, mais a précisé que « les inspecteurs seraient toujours dans la boucle ».