Les résultats du bac mis en rapport avec les prénoms des candidats

Clément Solym - 11.07.2012

Patrimoine et éducation - Scolarité France - réussite - bac - prénom


Si l'on sait bien qu'en France l'ascenseur social est en panne et que naître dans un milieu favorisé aussi bien financièrement que culturellement aide beaucoup à la réussite scolaire future, on ignorait peut-être qu'au bout du chemin de l'impitoyable sélection, les mentions au bac se marient davantage avec certains prénoms qu'avec d'autres…

 

C'est précisément l'étude menée par le chercheur au CNRS spécialisé dans la sociologie des prénoms Baptiste Coulmont. Selon ses données, disponibles sur son blog, on remarque une sur-représentation des Madeleine, Côme ou encore Irène et Ariane dans les patronymes des candidats reçus avec mention Très bien, rapporte l'AFP. 25 % des candidats portant ces prénoms ont obtenu la plus belle des mentions.

 

A contrario, quand on s'appelait Youssef ou Nabil, on avait 30 % de chances de se retrouver à la session de rattrapage. On l'aura compris, ce ne sont pas les prénoms qui font la réussite mais le milieu social qu'ils supposent. Voilà encore une nouvelle preuve de l'impitoyable inégalité de traitement opéré par notre système scolaire.