Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Les scènes parisiennes d'Honoré Daumier à Londres

Florent D. - 12.11.2013

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Honoré Daumier - Charles Baudelaire - art moderne


Il fut « l'un des hommes les plus importants de l'art moderne », estimait Baudelaire. Honoré Daumier sera en tout cas l'homme le plus important de la Royal Academy of Arts, institution britannique qui lui consacre une pleine exposition. Près de 130 oeuvres, dont certaines inédites au Royaume-Uni seront présentées dans le cadre de Daumier : scènes parisiennes. 

 

 

Clown jouant du tambour, 1865-7

 

 

Ayant traversé au cours de sa vie les grands changements politiques et sociaux, Daumier a su capter, au travers d'une diversité artistique impressionnante, les mutations de la société. Souvent expérimentale, sa création explore le jugement, la position du spectateur ou la rêverie. 

 

« La mémoire visuelle extraordinaire de Daumier lui permettrait de se souvenir et de représenter ensuite de nombreux aspects de la vie quotidienne, que ce soit de manière critique ou au contraire emphatique », explique la RAA. Et les oeuvres qu'elle exhibera le démontrent amplement.

Républicain convaincu, Daumier était particulièrement célèbre pour ses caricatures audacieuses et sans concessions des manières et traits caractéristiques de son époque, notamment celles représentant la corruption du gouvernement de Louis-Philippe, roi de France de 1830 à 1848. La plupart de ses caricatures, d'une énergie et d'une expressivité remarquables, furent publiées en tant que lithographies dans des journaux.

À la fin de sa vie, Daumier représenta des scènes et des allégories sur les liens entre nationalisme et militarisme : les figures idéalisées de la France et de la liberté en opposition avec la figure du bouffon ou de Don Quichotte, deux personnages auxquels s'identifiait Daumier.

L'artiste se devait d'être de son temps, estimait-il. Et les artistes de la génération suivante, que de soit Degas, Cézanne ou Van Gogh, autant que ses contemporains, comme Delacroix et Corot n'ont pas manqué de saluer son influence. 

 

« Bien que le rôle important de Daumier dans l'évolution de la peinture française du XIXème siècle soit reconnu de la part de ceux qui l'étudient, nous espérons que l'exposition présentée à la Royal Academy améliorera la connaissance de ses œuvres, à la fois audacieuses et pleines d'empathie », souligne Ann Dumas, conservateur à la Royal Academy.

 

L'exposition s'est ouverte ce 22 octobre, et s'achèvera le 26 janvier.