Les syndicats enseignants interpellent les candidats sur les emplois précaires

Clément Solym - 31.03.2012

Patrimoine et éducation - Scolarité France - précarité - personnel - éducation


Dans une lettre ouverte publiée à destination des différents candidats pour l'élection présidentielle, le syndicat enseignant Snes-FSU a tenu à mettre en avant le problème des emplois précaires dans l'Education nationale.

 

Et, selon ce syndicat, entre 2007 et 2012, on serait face à une augmentation inédite de 25 % d'emplois précaires. Pour faire face aux suppressions de postes, l'Education nationale a de plus en plus recours à l'emploi de non titulaires.

 

Au travers de cette lettre ouverte, le Snes-FSU entend demander un plan de titularisation pour tous ces acteurs du monde de l'éducation qui permettent que le système tourne au quotidien. Entre les enseignants, les conseillers principaux d'éducation (CPE) et les conseillers d'orientation-psychologues, ils seraient près de 30 000 non titulaires sur le terrain.

 

Quant aux 80 000 assistants d'éducation, les contrats d'un an qui sont aujourd'hui proposés maintiennent ces personnels dans une très grande précarité. Il faudrait au moins généraliser l'établissement de contrat sur trois ans.