medias

Lire De l'esprit des lois, “de la main de Montesquieu en grande partie”

Antoine Oury - 18.01.2017

Patrimoine et éducation - Patrimoine - L'Esprit des lois Montesquieu - Montesquieu - L'Esprit des lois manuscrit


Né le 18 janvier 1689 et mort le 10 février 1755, Montesquieu, Charles Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu dans sa forme longue, reste principalement connu pour ses Lettres persanes, œuvre étudiée par les lycéens. Mais De l'esprit des lois constitue un autre exemple d'argumentation de haut vol, qu'il est possible de découvrir dans la version manuscrite de Montesquieu lui-même.

 

La page de garde du manuscrit De l'esprit des lois de Montesquieu

 

 

Sur Gallica, la Bibliothèque nationale de France propose en effet de découvrir une version numérisée des différents livres qui forment De l'esprit des lois. Les 5 volumes manuscrits numérisés comprennent les 16 premiers livres de l'œuvre dans leur intégralité, suivis par les livres XXII à XXVIII, sur une œuvre qui en compte une trentaine. Le tout est écrit « de la main de Montesquieu en grande partie », comme l'indique la page de garde.

 

Les cinq volumes manuscrits de L’esprit des lois de Montesquieu sont présents dans les collections de la Bibliothèque nationale de France depuis 1939.

 

De L'esprit des lois est aujourd'hui reconnu comme un modèle en termes d'argumentation et d'ironie, notamment pour dénoncer la rhétorique utilisée pour justifier l'esclavage au XVIIIe siècle. De l'esprit des lois est en effet considéré comme un des textes antiesclavagistes les plus importants en Europe.

 

 

La façon dont Montesquieu aborde les lois dans son texte en fait, selon certains, un des premiers disciples du droit comparé, qui consiste, justement, à comparer les différents systèmes juridiques. 

 

L'intégralité des 5 volumes manuscrits numérisés est accessible sur Gallica.