medias

Livre des morts égyptien : un papyrus exceptionnel vendu 1,3 million €

Clément Solym - 26.10.2018

Patrimoine et éducation - A l'international - livre morts égyptiens - vente enchères Egypte - papyrus livre Egypte


D’une longueur de 17,4 mètres, c’est un papyrus rare qui a été vendu aux enchères ce 6 octobre. Une version du Livre des morts des Anciens égyptiens a été emportée pour 1,35 million €, pièce majeure d’une vente qui comptait près de 200 lots. 

 


 

 

Le livre des morts au nom du défunt Hor-Wedja date de la période saïte, la XXVIe dynastie, sous le règne de Psammétique II. Cette œuvre d’exception a donc été réalisée entre 594 et 588 av. J.-C., et compte 192 chapitres – incluant des chapitres additionnels.

 

« Les derniers chapitres du papyrus (163, 164, 165, 162) appartiennent aux chapitres additionnels qui suivent l’ordre standard du chapitrage de la période saïte soutenant une fois de plus la datation du papyrus », précisait l’hôtel des ventes de Monaco (voir le catalogue).
 

Le texte est composé du script hiératique avec 227 vignettes dessinées et peintes, en rouge et noir. L’ouvrage regroupe des dizaines de sorts magiques que les anciens Égyptiens plaçaient dans la tombe des morts pour les aider à surmonter les dangers des enfers.

 



 

Parmi les scènes représentées, celle « du Jugement du mort par Osiris (chapitre 125) et celle de l’au-delà dans les Champs de Roseaux (Chapitre 110) ainsi que le commencement du papyrus avec une image du dieu Osiris assis sur son trône, la base décorée des sceptres wesekh et ankh sur des paniers neb », indiquait la maison d’enchères. 

 

Les scribes avaient alors pour mission de rédiger le document, avant de le vendre à leur futur propriétaire qui l’emporterait dans l’au-delà, ajoutant simplement son nom. De là l’identification que nous sommes capables de produire.

 

L’élément fort est qu’il ne nous reste que peu de manuscrits venant de cette époque, et moins d’une vingtaine de livres de la XXVIe dynastie nous sont parvenus. On compte en revanche 400 à 500 manuscrits de la période ptolémaïque – entre 305 et 30 av. J.-C.. 

 

De quoi conférer à cette pièce une rareté exceptionnelle. 

 

 

Le plus ancien texte de l'Odyssée retrouvé :
Homère chante encore


Hormis une petite partie, l’ensemble du rouleau est en excellent état – on constate simplement l’activité d’insectes qui en ont dévoré quelques morceaux. 

 

Le papyrus émane d’une collection personnelle, celle d’un amateur d’égyptologie français, qui l’avait acheté dans les années 60. 





Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.