Los Angeles : récompense à qui retrouvera la sculpture perdue de la bibliothèque

Clara Vincent - 06.02.2020

Patrimoine et éducation - A l'international - bibliothèques journaliste histoire - Puits des scribes - Bibliothèque Los Angeles


La sculpture de bronze qui ornait le puits du parvis de la Bibliothèque centrale de Los Angeles, nommée Le Puits des scribes, faisait partie intégrante de l’institution depuis 1929. Elle est aujourd’hui portée disparue, suite à des travaux de rénovation entrepris en 1969. 50 ans après, la Bibliothèque est toujours résolue à retrouver l'ensemble des pièces de la sculpture. Ce mardi 4 février, elle a annoncé, en collaboration avec le magazine Alta, une récompense de 10 000 $ pour toute personne contribuant à la la recherche des pièces perdues. 



Réalisée aux alentours de 1926 par Bertram Goodhue et Hartley Burr Alexander, et sculptée par Lee Lawrie, la sculpture forme un grand bassin et représente Pégase entouré de scribes de différentes cultures. 

En 2018, un ouvrage publié par la journaliste du New Yorker Suzan Orleans, intitulé The Library Book, traitait de l'histoire de la Bibliothèque de Los Angeles et abordait justement le sujet de la disparition du Puits des scribes. Le livre, qui vient d'être publié en France dans une traduction de Sylvie Schneiter aux éditions du Sous-sol, avait alors retenu l’attention du rédacteur en chef du magazine Alta, Blaise Zerega. Lequel, avec l'un de ses journalistes, s'était penché plus avant sur le sujet, donnant lieu à la publication d'un long article. 

A la lecture de ce dernier, un antiquaire établi en Arizona, FLoyd Lillard, s’était aperçu que l’une de ses dernières acquisitions n’était autre qu’une partie de la sculpture tant recherchée. 
 

Un enjeu de taille


Déterminés à trouver le reste des pièces manquantes, le magazine Alta et la Bibliothèque de Los Angeles ont récemment annoncé une récompense de 10 000 $ à toute personne apportant son aide à la quête. 

« Nous sommes ravis d’élargir la recherche et de demander l’aide du public dans cette entreprise », a déclaré Blaise Zerega au Los Angeles Times. « Le puits, quand il a été créé, symbolisait la connaissance, la langue et l’importance des livres . Le rendre à la bibliothèque est un enjeu civique de taille, et représente un rappel de l’importance des mots et de sens en ces temps anxieux. »
 
En parallèle, la rédaction d’Alta a engagé un enquêteur spécialiste du monde de l’art. Mais les quelques pistes restent pour le moment assez vagues. « Nous pensons qu’il y a de fortes chances que ce soit toujours dans la grande région de Los Angeles  », peut-il seulement avancer.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.