Le 18 janvier prochain, Arte diffusera un documentaire inédit autour du philosophe Louis Althusser. Réalisé par Bruno Oliviero, il sera visible à 22 h 40 : L’aventure Althusser. Le portrait passionnant du philosophe marxiste qui, avant de sombrer dans la folie, a forgé une pensée aujourd’hui réinvestie par ceux qui contestent le capitalisme.

 

© Pointdujour

 

 

Le 16 novembre 1980, le philosophe Louis Althusser étrangle sa femme Hélène Rytmann dans leur appartement de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm, à Paris, où il enseigne depuis plus de trente ans. 

 

Ce crime commis dans une crise de démence, son long internement en institution psychiatrique, puis sa mort, dix ans plus tard, auraient pu l’engloutir dans l’oubli. Il en allait de même pour l’idéologie communiste qu’il a toujours revendiquée, et que la chute du mur de Berlin semblait avoir condamnée. 

 

Mais après le triomphe de l’individualisme post-1968 et du néolibéralisme des années 1980, le marxisme d’Althusser et de ses disciples, d’Alain Badiou à Étienne Balibar, connaît un regain de faveur, notamment auprès de la jeunesse, à l’heure du capitalisme mondialisé. 

 

© Pointdujour

 

 

En s’appuyant sur de riches archives, mais aussi sur les passionnants témoignages de ses élèves et compagnons ‒ les philosophes Étienne Balibar, Yves Duroux, Jacques Rancière, Lucien Sève, Pierre Macherey… ‒, Bruno Oliviero et Adila Bennedjaï-Zou dressent le portrait intellectuel et intime du philosophe français qui a voulu réinventer le marxisme sans tourner le dos au communisme, ni quitter le PCF, parce qu’il était, disait-il, « le parti des masses “.