Louisa May Alcott et les Quatre filles du docteur March : quelle connerie, la guerre !

Cécile Mazin - 29.11.2016

Patrimoine et éducation - A l'international - Louisa May Alcott - quatre filles docteur march - romancière doodle google


Google aime la littérature, et le prouve une fois de plus en mettant à l’honneur l’auteure des Quatre Filles du docteur March, Louisa May Alcott. Un effort de mémoire salutaire, que les enfants des années 80 n’ont pas eu à faire : la série japonaise, réalisée par Kazuya Miyazaki a marqué les esprits...

 

 

Ah, ces quatre filles, sœurs pour le pire et le meilleur, dont papa est parti combattre au front, en pleine guerre de Sécession... Meg Jo, Beth et Amy vivent paisiblement à Concord, dans le Massachusetts, avec leur mère et une domestique. Autrement aisée, la famille est désormais ruinée après la faillite de leur père.

 

Une année, avec ses joies et ses peines, de la vie de Meg, Jo, Beth et Amy, quatre sœurs âgées de onze à seize ans. En l’absence de leur père parti à la guerre, elles aident leur mère à assumer les tâches quotidiennes, avec leurs caractères bien différents : Meg, la romantique, qui va éprouver les émois d’un premier amour : Jo, qui ne se départ jamais d’un humour à toute épreuve ; la généreuse. Beth ; et Amy, qui se laisse aller parfois à une certaine vanité...

 

 

C’est un doodle assez simple, qui rend hommage à l’auteure – dont on ne compte plus les éditions et traductions françaises, y compris en livre audio. La version anime de 87 par Fumio Kurokawa est probablement plus (re)connue par le grand public – apparue sur La Cinq, en 89... 

 

 

C’est cependant toute une saga qu’Alcott a publiée avec quatre tomes – qui ont largement éclipsé les autres romans...