Luc Chatel maintient 30.000 Emplois Vie Scolaire

Clément Solym - 01.07.2009

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - Luc - Chatel - maintenir


Présent à l'Assemblée nationale pour les traditionnelles questions réponses, Luc Chatel, nouveau ministre de l'Éducation nationale a tenu à rassurer les fonctionnaires et syndicats, en annonçant que les Emplois de vie scolaire ne disparaîtraient pas comme cela avait été annoncé.

Selon le ministre : « Il y aura à la rentrée autant d'emplois de vie scolaire, auprès des enfants et dans les classes, qu'il y en avait jusqu'à présent. » Bon, reprenons donc le compte : fin juin, les syndicats déclaraient que 30.000 postes seraient supprimés.

Et le ministre assure que 18.000 contrats sont renouvelables et le seront. Bien. Et quid de 12.000 restant ? Ils « arrivent au terme des 2 X 3 ans, mais les postes restent présents », explique le ministre. En outre, on n'aura pris personne en traître dans cette histoire : non seulement les emplois étaient clairement définis comme à durée déterminée, suivis d'une formation, « avec la volonté de l'État de servir de tremplin ».

Pour ce qui est des enfants handicapés, la relation qui s'établit entre les EVS et eux est privilégiée. « C'est la raison pour laquelle nous sommes en train de regarder, notamment avec le monde associatif, la manière dont nous pourrions envisager les choses. »

Actuellement 42.5000 EVS ont cours dans l'Éducation nationale et une pétition de 100.000 signatures a été envoyée à l'Élysée pour que tous soient sauvegardés. Les EVS ciblent particulièrement des personnes sans diplômes ; elles participent à l'ensemble des tâches scolaires, notamment au soutien du directeur.