Luc Chatel s'engage dans la lutte contre l'illettrisme

Clément Solym - 03.04.2010

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - Chatel - plan - lutte


A l’issue de sa visite du Salon du Livre, lundi dernier, le ministre de l’Education nationale a prononcé un discours pour présenter son programme de lutte contre l’illettrisme qui est un défi que doit relever notre système éducatif.

Chiffrant d’abord le problème, il a rappelé qu’en France « 3 100 000 personnes sont en situation d’illettrisme, soit 9 % de la population âgée de 18 à 65 ans. » La Journée d’appel de préparation à la Défense (JAPD) a permis de montrer également que « 21 % des jeunes âgés de 17 ans sont des lecteurs inefficaces, dont 5 % sont en situation d’illettrisme ! »

Il est donc urgent d’agir. Et, pour le ministre, une action efficace ne peut que prendre place dans l’école maternelle et l’école primaire, au moment même où se crée le décalage qui fera de certains élèves des exclus du système scolaire mais aussi de la société.

Sans vouloir revenir sur les réformes mises en place par Xavier Darcos au niveau du primaire, Luc Chatel propose de « travailler dès le plus jeune âge, mais aussi tout au long de la scolarité, pour que la lecture ne soit pas perçue comme une contrainte mais réellement comme un plaisir. »

Le ministre attend que les enseignants fassent « un effort sur l’apprentissage méthodique du vocabulaire » mais aussi pour davantage « stimuler la mémoire grâce à l’apprentissage par cœur de textes ou de chansons, à l’école maternelle, mais aussi au-delà. » Lire aux élèves des textes pour leur donner envie de lire par la suite… Un effort sera demandé également aux inspecteurs de l’Education nationale pour qu’ils concentrent leur action sur la prévention de l’illettrisme.

On se demande finalement si le ministre redécouvre ce qu’est l’école…Qui peut ignorer que toutes ces pratiques font le quotidien des enseignants tant à l’école primaire qu’au collège et même plus tard, au lycée ?