Madame de Lafayette, première femme à entrer au programme du bac littéraire

Victor De Sepausy - 20.03.2017

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - Madame de Lafayette - La Princesse de Montpensier - programme littérature terminale


Le ministère de l’Éducation nationale vient de communiquer, dans son Bulletin officiel, le programme de littérature pour 2017-2018. Manifestement, la mobilisation démarrée en mai 2016 porte ses fruits : avec Madame De Lafayette, une femme figure enfin au bac littéraire.

 

ANNE-MARIE DE BOURBON-MONTPENSIER, MADAME LA DUCHESSE D'ORLÉANS

Marie de Bourbon-Montpensier, Princesse de Montpensier

Peintre inconnu, XVIIe siècle, Château de Versailles

 

 

L’an passé, une enseignante du lycée d’Alfortville, Françoise Cahen, interpellait la ministre de l’Éducnat, Najat Vallaud-Belkacem. À travers une pétition signée par 19.832 personnes, elle demandait qu’une place soit accordée aux femmes dans les programmes de littérature pour les classes de Terminale littéraire.

 

La rue de Grenelle avait déjà été sollicitée en 2014, sur ce même sujet, alors que Benoît Hamon était en poste. C’est une lycéenne, alors, qui déplorait l’absence de femme dans le programme de philosophie.

 

Pour ce qui est du programme du Bac L, la situation était encore plus difficile à comprendre que les programmes d’agrégation, ou de Normale Sup, intégraient des auteures...

 

Najat Vallaud-Belkacem s’était engagée personnellement : « Un travail de sensibilisation sera par ailleurs mené afin que ce critère soit aussi retenu dans le choix des textes sélectionnés pour les sujets d’examens. »

 

Voici donc que, pour l’année prochaine, aux côtés des Faux-Monnayeurs et du Journal des Faux-Monnayeurs d’André Gide, se retrouveront le livre de Madame de Lafayette, La princesse de Montpensier, ainsi que le film de Bertrand Tavernier sorti en 2010.

 

Le BO explique : « L’inscription au programme de la nouvelle de Madame de Lafayette La Princesse de Montpensier (1662) et du film de Bertrand Tavernier (2010) met en jeu les relations entre littérature et langage cinématographique, ici envisagées sous l’angle de l’adaptation. La lecture croisée des deux œuvres, recourant aux outils d’analyse adéquats, permettra aux élèves de les apprécier “dans la double perspective de leur singularité et de leur intertextualité”. »

 

L'égalité hommes-femmes : "L'édition ne se sent pas concernée" 

 

Aucune allusion, on s’en doute, aux enjeux de la présence d’auteures dans les programmes. Cependant, l’œuvre choisie n’est pas anecdotique, et plus spécifiquement le film de Tavernier. « À l’insoumission de la jeune femme répond, dans l’adaptation cinématographique, celle du comte de Chabannes, personnage secondaire du récit dont l’itinéraire moral devient le fil conducteur du film où il incarne, en référence aux grands humanistes du XVIe siècle, la lutte contre l’ignorance et le fanatisme religieux. »

 

Des thèmes tout aussi contemporains...

 

Le résumé de l'éditeur :

 

1562, la France est sous le règne de Charles IX, les guerres de religion font rage. Marie de Mézières, une des plus riches héritières du royaume, aime le jeune Duc de Guise, celui que l'histoire surnommera plus tard " le Balafré ". Elle pense être aimée de lui en retour. Son père, le Marquis de Mézières, guidé par le souci d'élévation de sa famille, la pousse à épouser le Prince de Montpensier qu'elle ne connaît pas. Ce dernier est appelé par Charles IX à rejoindre les princes dans leur guerre contre les protestants. Le pays étant à feu et à sang, afin de protéger sa jeune épouse, le prince l'envoie en compagnie du Comte de Chabannes, dans l'un de ses châteaux les plus reculés, Champigny. Il charge le comte, son ancien précepteur et ami, de parfaire l'éducation de la jeune princesse afin qu'elle puisse un jour paraître à la cour. A Champigny, Marie, insatisfaite, tente d'oublier la vive passion qu'elle éprouve toujours pour Guise. Le hasard des choses et le cours de la guerre feront queGuise et le Duc d'Anjou, futur Henri III, viendront séjourner à Champigny alors que Montpensier y a rejoint Marie. Anjou s'éprend à son tour de la princesse à laquelle Chabannes a succombé lui aussi. Elle deviendra alors l'enjeu de ces passions rivales et violentes.

 


Pour approfondir

Editeur : Pocket
Genre :
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782266201858

La princesse de Montpensier

de Marie-Madeleine Pioche de La Fayette(Auteur)

1562, la France est sous le règne de Charles IX, les guerres de religion font rage. Marie de Mézières, une des plus riches héritières du royaume, aime le jeune Duc de Guise, celui que l'histoire surnommera plus tard " le Balafré ". Elle pense être aimée de lui en retour. Son père, le Marquis de Mézières, guidé par le souci d'élévation de sa famille, la pousse à épouser le Prince de Montpensier qu'elle ne connaît pas. Ce dernier est appelé par Charles IX à rejoindre les princes dans leur guerre contre les protestants

J'achète ce livre grand format à 1.55 €