Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Madrid part à la recherche de la dépouille de Cervantès

Louis Mallié - 07.03.2014

Patrimoine et éducation - A l'international - Cervantès - Madrid - Don Quichotte


12.000 euros ont été alloués au Département du patrimoine de la ville de Madrid pour tenter d'exhumer le corps de Miguel de Cervantès. Mort le 23 avril 1616 - le même jour que Shakespeare - l'auteur de Don Quichotte serait enterré quelque part dans le centre ville, sous un actuel couvent.

 

 

Cervantes

sethoscope, CC BY-SA 2.0

 

 

Les preuves datent de 1870 : la dépouille de Cervantès se trouverait au sein du « Barrio de las Lettras », le quartier des lettres de Madrid, nommé ainsi en hommage aux nombreux hommes de lettres l'ayant côtoyé. Enterré dans l'église de Las Trinitas, les fouilles avaient été jusqu'à aujourd'hui difficiles, voire impossibles. Ignorant l'emplacement exact de la tombe, on ne pouvait creuser à l'aveugle dans un lieu aujourd'hui habité par des religieuses et qui plus est, classé au patrimoine de la ville depuis 1921….

 

Mais grâce aux nouvelles technologies, le problème peut désormais être contourné : un géoradar  localisera avec exactitude le lieu où chercher.  « La technologie a suffisamment avancé pour qu'on nous garantisse désormais qu'une étude faite au géoradar peut déterminer assez précisément où des restes humains sont enterrés », a expliqué José Francisco Garcia, directeur général du Patrimoine culturel de la mairie de Madrid à l'AFP.

 

« Les fouilles nous permettraient de savoir à quoi il ressemblait, et de quoi est-ce qu'il avait l'air », ajoute l'historien Fernando Prado, initiateur du projet. Ces dernières pourraient également apporter des informations sur les raisons exactes de sa mort, ainsi que de découvrir, via un simple test ADN d'éventuels descendants.

 

« Retrouver la tombe de Cervantès réparererait une dette très importante envers le prince des lettres en Espagne, envers peut-être la personnalité venue d'Espagne qui a laissé la plus profonde empreinte dans l'histoire de l'humanité », ajoute José Francisco Garcia. Bien que demeurant jusqu'à la fin de ses jours un auteur extrêmement prolifique, Cervantès était mort dans la pauvreté.

 

Au moins deux autres personnes seraient donc enterrées à ses côtés. Mais certaines marques donneraient aux anthropologues l'occasion d'identifier facilement la dépouille : blessé à la bataille de Lépente en 1547, Cervantès avait perdu l'usage de sa main droite. « Un anthropologue peut identifier ce type de lésion ostéologique qui servirait de preuve pour l'identifier », a avancé Fernando de Prado. Le couvent ayant immédiatement donné son accord aux chercheurs, la municipalité espère que les fouilles aboutiront avant 2016, date à laquelle on fêtera le quatre centième anniversaire de la mort des deux géants de la littérature européenne. 

 

Publié en deux parties, en 1605 et 1615 pour les premières éditions, « Don Quichotte a eu un impact et une influence universels », rappelle José Franciso Garcia. « Pour la ville de Madrid, retrouver ses restes représenterait l'un des plus importants projets culturels que nous puissions envisager en ce moment », a-t-il ajouté.

 

Avant de mettre en garde: « Mais nous devons rester prudents dans l'attente des résultats des premières études. »