Mannequins, jungle et mousquetaires : un grand voyage chez Christie's

Clément Solym - 20.11.2014

Patrimoine et éducation - Patrimoine - vente enchères - livres patrimoine - éditions rares


Une nouvelle vente d'exception se tiendra le 9 décembre prochain à la maison Christie's, avec près de 200 ouvrages proposés, remontant, pour les plus anciens, au XVe siècle. Des livres, dont certains furent imprimés entre 1497 et 1510, pour la partie Anciens, et d'autres plus récents. Mais c'est avec trois ouvrages que la maison d'enchères fait le plus de bruit.

 

 

 

 

Rudyard Kipling, et son Livre de la Jungle, illustré par Paul Jouve, Man Ray, avec Les Mannequins, Résurrection des mannequins ou encore Les Trois mousquetaires d'Alexandre Dumas, comptent parmi les pièces maîtresses de cette vente. Des ouvrages d'importance, souligne la maison, qui s'inscrivent dans une vente qui s'adressera à tous.  

 

Dans la partie consacrée aux livres anciens, signalons quatre livres d'heures imprimés entre 1497 et 1510, dont deux ont été enluminés (4 000 à 12 000 €), un exemplaire très annoté au XVIe siècle de l'édition d'Hippocrate publiée par Rabelais en 1532 (6 000 à 9 000 €), le Pomponius Mela d'Élie Vinet, 1582, en reliure de maroquin rouge aux armes de Jacques-Auguste de Thou (estimation : 20 000-30 000 €) et l'exemplaire de dédicace à Louis XIII, relié en vélin doré, de la Parénèse royale de Valladier, 1612 (6 000- 9.000 €). 

  

Le siècle des lumières brille de pièces choisies provenant de la bibliothèque de feu le Professeur Pierre Lalive d'Epinay. Jean-Jacques Rousseau y occupe la place d'honneur. 

 

Dans les années 1745-1749, à la demande de Mme Dupin dont il est alors le secrétaire, le philosophe genevois se livre à de nombreuses recherches destinées à nourrir le livre que sa protectrice entend publier sur la condition féminine. Deux manuscrits autographes, annotés par Mme Dupin, témoignent de cette vaste entreprise qui ne vit jamais le jour: Effets de l'éducation dans l'amour (estimation : 4 000-6 000 €) et le rôle des femmes dans la guerre (estimation : 10 000-15 000 €). Notons également un bel exemplaire de l'édition originale du Contract social dans une reliure de l'époque en maroquin rouge (estimation : 15 000-20 000 €) ainsi qu'une liste autographe des personnes auxquelles Rousseau destine des exemplaires de l'Émile (estimation : 6 000-9 000 €).

 

Au sein de la partie réservée aux Manuscrits MANUSCRITS, la vedette revient à Proust, avec plusieurs lettres autographes, toutes inédites. En avril 1906, Proust prodigue ses conseils à Maurice Duplay après la lecture de Léo et lui envie son « don de romancier » (estimation : 8 000-12 000 €). Quelques années plus tard, en 1914, il confie à Albert Nahmias les spéculations financières auxquelles il aime se livrer (estimations entre 2 500 et 9 000 €). On trouve ensuite Jean Genet avec le manuscrit autographe d'un texte sur Rembrandt (estimation : 6 000-9 000 €),

 

Sacha Guitry avec une correspondance à son père, touchant témoignage de leur complicité (estimation : 5000-7 000 €) et le manuscrit autographe du Blanc et du noir (estimation : 8.000-12 000 €). Max Jacob enfin avec deux lettres autographes inédites adressées à André Malraux (estimation : 1 800-2 200 €). Figure également dans cette partie un registre relatif à la construction d'une ligne de chemin de fer en Chine entre 1914 et 1916 (estimation : 3 000-5 000 €). 

 

Les livres des XIXe et XXe siècles clôtureront la vente. Éditions originales des grands textes de la littérature française, de Chateaubriand à Georges Perec, se mêlent aux livres illustrés par les plus grands artistes. On y trouvera deux textes mythiques en reliure de l'époque : Les Trois mousquetaires de Dumas (estimation : 40 000-60 000 €) et Le Rouge et le Noir de Stendhal (estimation : 30 000-50 000 €). Y figurent également Jadis et naguère de Verlaine avec un envoi autographe à son « cher maître », Théodore de Banville (estimation : 8 000-12 000 €),

 

Les Plaisirs et les jours de Proust enrichi de deux lettres autographes adressées à Jean Cocteau (estimation : 10 000-15 000 €), Les Caves du Vatican enrichi d'un envoi et de fragments autographes (estimation : 3 000-5 000 €), un exemplaire sur grand papier du Rivage des Syrtes de Julien Gracq (estimation : 15 000-20 000 €) ainsi qu'un bel exemplaire du tirage de tête de La Vie mode d'emploi de Perec (estimation : 10 000-15 000 €)

 

Enfin se trouveront parmi les livres d'artistes, un exemplaire du Livre de la Jungle de Kipling, publié en 1919 et illustré par Jouve, enrichi de nombreuses pièces dont deux dessins originaux, l'exemplaire de Peggy Guggenheim du Sablier couché d'Alice Paalen, illustré d'une eau-forte de Miró et enrichi d'un envoi autographe (estimation : 15 000-20 000 €), Corps perdu d'Aimé Césaire avec 32 gravures de Picasso (estimation : 3 000-5 000 €), la maquette complète de L'Enchanteur pourrissant d'Apollinaire, premier livre illustré par Derain (estimation : 8 000-12 000 €) et quatre livres illustrés par Zao Wou-Ki, dont En Occident le jardin d'une femme indienne de Michaux, comprenant une encre originale et portant un envoi autographe de l'artiste à Henri et Martine Cartier-Bresson.